BFM Business

Twitter a-t-il suspendu un compte qui révélait l'intrigue de Star Wars?

-

- - -

LandeYves, un utilisateur influent de Twitter, suivi par 140.000 personnes, a vu son compte suspendu ce mardi matin à la suite suite d'un tweet dans lequel il révélait une intrigue de Star Wars.

Le spoiler est-il en train de devenir un acte aussi grave que l'incitation à la haine? Avec la sortie de Star Wars 7, la peur du spoiler vire en tout cas à l'hystérie. Si vous n'êtes pas un grand habitué d'internet et de Twitter, vous n'avez peut-être jamais entendu ce mot. Spoiler veut dire gâcher en anglais et est utilisé pour qualifier la révélation d'une intrigue d'un film, d'une série ou d'un livre. 

Or c'est exactement ce qu'a fait un utilisateur de Twitter, un certain LandeYves, ce dimanche 20 décembre avec un élément clé de l'intrigue de Star Wars 7. Il n'est évidemment pas le seul. Des dizaines d'autres personnes ont fait de même les jours suivant la sortie du film. Sauf que LandeYves n'est pas un Twitto ordinaire. C'est ce qu'on appelle un influent. Il est suivi par 140.000 personnes sur le site et son message a été partagé des centaines de fois. Gâchant au passage le plaisir de fans qui n'avaient pas encore vu le film et qui ont dénoncé par centaines le compte à Twitter France.

-
- © -

Généralement, ces dénonciations (reports en anglais) aboutissent rarement à la suspension du compte sauf si la personne a proféré des menaces, harcelé d'autres personnes ou partagé du contenu protégé par du copyright.

Sauf que là, LandeYves a vu son compte suspendu ce mardi matin, soit plus de 24 heures après la publication du tweet en question. Ce qui n'a pas manqué d'alimenter la rumeur sur Twitter. Est-ce Disney qui est à l'origine de la suspension du compte comme le suggère Alexandre Phalippou, le rédacteur en chef du Huffington Post?

Ou bien est-ce une décision de Twitter qui a jugé que le message contrevenait à ses règles d'utilisation? Suscitant au passage de nombreux sarcasmes sur le réseau social sur le thème du "2 poids, 2 mesures":

En fait il ne s'agit ni de l'un, ni de l'autre. Selon nos informations, il s'agirait en fait d'un quiproquo. Le compte en question a été dénoncé par des centaines d'utilisateurs à la suite de son message. Comme c'est le cas en pareille situation, les modérateurs de Twitter évaluent le compte litigieux et prennent éventuellement des sanctions qui peuvent aller jusqu'à sa suspension. Dans le cas qui nous intéresse, c'est ce qu'ils ont au final décidé. Mais pas à cause du tweet incriminé, mais du fait de la photo de profil de l'utilisateur, une image assez violente (une tête explosée?). Or si les utilisateurs peuvent éventuellement poster des images violentes sur leur compte, ils ne peuvent pas en avoir en photo de profil ou en illustration pour la bannière de ce compte.

Les modérateurs ont d'abord cru qu'il s'agissait d'une image violente et ont donc suspendu le compte. Avant de se rendre compte qu'il s'agit d'une photo de l'artiste Mladen Penev intitulée The Power of Books. 

Prévenu de sa bourde, Twitter a donc rétabli le compte dans la matinée. Et pour preuve que le spoiler n'est pas la cause de la suspension, le tweet sur Star Wars est toujours présent sur la timeline de LandeYves. Mais pour ceux qui n'ont pas encore vu le film, évitez d'aller y jeter un coup d'œil...

Frédéric Bianchi