BFM Business

Tourisme: les sites de particuliers à particuliers se portent bien

Les Français voyagent autrement

Les Français voyagent autrement - -

Le salon Top Resa des professionnels du tourisme à Paris ouvre ses portes dans un contexte difficile pour le secteur. Au moins 4 000 emplois ont disparu en trois ans chez les agents de voyage et les tour-opérateurs. Les Français voyagent moins mais ils voyagent surtout autrement, et les voyagistes qui ont flairé le filon des locations saisonnières sur le web sont en plein croissance.

Le modèle, c'est l'Américaine Airbnb. Valorisée 1 milliard de dollars, la start-up fait passer la location de vacances au Web 2.0, mettant en relation des propriétaires de biens immobiliers avec des touristes en recherche de chambres ou d'appartement. Il est apparu en France, il y a quelques mois. Entre l'été 2011 et l'été 2012 le nombre de nuitées vendues s'y est envolé de presque 500%.

Sur la même période chez le leader français Abritel, les demandes de réservations pour des séjours en France ont augmenté de 32 %. Un record. Mais à l'inverse du concurrent américain. Abritel n'est pas un site marchand. Airbnb perçoit et redistribue les paiements contre une commission de 3 %.

L'idée aujourd'hui est donc de valoriser les annonces de locations de particulier à particulier. Selon le cabinet d'études PhoCusWright, le marché des locations de vacances a généré en 2010 près de 4 milliards et demi d'euros de chiffre d'affaires en France, dont 730 millions via Internet.

Karine Vergniol