BFM Business

TF1 et M6 réduisent discrètement leurs effectifs

La Six a discrètement mené une restructuration l'an dernier

La Six a discrètement mené une restructuration l'an dernier - -

Face à la crise, l'effectif des deux chaînes a diminué en 2012, mais sans recourir à des plans sociaux.

140 salariés en moins chez TF1, 107 chez M6. L'année dernière s'est traduite par un recul des effectifs des deux principales chaînes privées, impactées par la crise. Un tel recul est même une première chez M6. Et la Une a prévenu que l'effectif allait encore baisser: "il y a encore un certain nombre de départs dans le pipe, dont les préavis sont en cours, et qui n'apparaissent pas dans les chiffres à fin décembre", a expliqué mardi 19 février le PDG Nonce Paolini.

Dans les deux cas, ces départs se sont faits sans plan social, ou sans plan de départs volontaires, hormis à TF1 Vidéo, où un plan social de 26 postes a été conduit (le premier de l'histoire de la Une).

"Cette baisse reflète principalement la décision prise de geler les embauches, et de ne pas remplacer les départs", a indiqué mardi le directeur financier de TF1 Philippe Denery.

Mais les salariés de la Une assurent qu'a été mis en place un guichet de départs informel, où les salariés se voient offrir des chèques pour partir. "C'est bien plus souple qu'un plan social, car la direction peut choisir qui part. Il y a visiblement une liste pré-établie car la direction contacte certaines salariés, mais refuse d’autres candidats aux départs", explique un employé.

Toutefois, la direction dément le chiffre de 300 départs qui avait circulé au printemps 2012, et n'a donné en interne aucun objectif chiffré. Mais la Une a indiqué très officiellement mener un plan d'économies, baptisé Fitness, comprenant notamment un gel des embauches et le non remplacement des départs.

Restructuration chez M6

Inversement, la Six nie avoir mis en place tout plan d'économies. La direction explique la baisse de l'effectif global par "une diminution du nombre d'intermittents sur les sociétés de production du groupe M6, dûe à l’optimisation de certains process, et à l’externalisation de certaines activités: informatique, services généraux".

Mais, là encore, les salariés tiennent un discours différent. Ils expliquent que la Six a discrètement mené l'an dernier une restructuration. En pratique, des directions uniques pour toutes les chaînes du groupe (M6, W9, Paris Première...) ont été mises en place en fusionnant les équipes dédiées à chaque chaîne, aussi bien pour les fonctions supports (communication...), que pour les programmes (magazines...).

Mais la direction assure que cette réorganisation n'a eu "aucun effet" sur l'effectif, car "les quelques collaborateurs ainsi libérés de leurs fonctions ont été réaffectés à d'autres tâches".

Jamal Henni