BFM Business

Standard & Poor's menace de dégrader Vivendi

BFM Business

Mis à jour samedi 27 octobre

L'agence de notation a déclaré vendredi 26 octobre que les perspectives de la note BBB de Vivendi étaient "négatives", c'est-à-dire qu'elle envisage une dégradation d'un cran dans les deux ans.

Cela est notamment dû a l'augmentation du ratio d'endettement, qui va passer (si aucun actif n'est cédé) d'ici 2013 de 2,1 à près de 2,5 fois l'excédent brut d'exploitation (Ebitda), soit le plafond maximal correspondant à une note BBB.

Cela est aussi dû à la chute de la rentabilité de SFR: en 2013, l'agence prévoit que l'Ebitda ne se stabilisera pas comme espéré initialement, mais se dégradera encore, avant de se stabiliser autour de 25%, contre 30% en 2011.

Enfin, S&P continue de penser que la révision de la stratégie en cours "pourrait affaiblir le profil du groupe, notamment car elle pourrait réduire la diversité des métiers et des implantations géographiques".

Pour le groupe, il s'agit d'une "bonne nouvelle". En effet, la note était jusqu'à présent sous surveillance négative, ce qui aurait pu entraîner une dégradation immédiate de la note. Vendredi, l'action a gagné 1,36%.

Jamal Henni