BFM Business

Qui pourrait reprendre Fram?

Bercy s'occupe du dossier Fram.

Bercy s'occupe du dossier Fram. - Fram

Le voyagiste français veut ouvrir son capital. Bercy serait en train d'étudier le dossier.

Le cas de Fram devient inquiétant. Le Comité interministériel chargé d'aider les entreprises en difficulté (Ciri) examine le dossier du voyagiste français qui cherche à ouvrir son capital pour "assurer sa pérennité", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, confirmant ainsi une information des Echos. Il est sous sa tutelle depuis plusieurs années. Depuis plusieurs jours, des noms d'éventuels repreneurs circulent dans la presse, de Karavel-Promovacances à Selectour Afat en passant par le conglomérat chinois HNA. Fram, contacté par l'AFP, se refuse à tout commentaire.

Et le temps presse. "La situation de Fram était déjà très tendue, et elle va encore se compliquer à la fin de l'été et au début de l'automne car il va devoir payer aux compagnies aériennes tous les billets d'avion qui ont émis pendant les vacances", a déclaré à l'AFP un spécialiste du secteur du tourisme.

Les voyagistes doivent en effet payer chaque mois, aux alentours du 15, les billets d'avion qu'ils ont émis le mois précédent au BSP, un organisme international qui organise les transactions financières entre les compagnies aériennes et les revendeurs de billets.

50.000 clients transportés cet été

"Ce qui a achevé Fram cet été c'est la Tunisie" après les attentats de Sousse et Tunis qui ont porté un coup d'arrêt au tourisme, estime ce spécialiste pour lequel "Fram ne peut plus avancer seul, et il serait logique que ce soit Promovacances qui se lance".

Plus de 50.000 clients ont été transportés cet été par Fram, les destinations de prédilection ayant été les Canaries, les îles grecques et les Baléares, suivies de la France, tandis que Chypre et la Bosnie ont été celles à enregistrer le plus de progression.

Après plusieurs années de pertes, le voyagiste toulousain avait fait état pour 2014 d'un résultat net consolidé "positif à hauteur de 4,4 millions d'euros", et d'un chiffre d'affaires en baisse de 8% sur un an, à 373 millions d'euros. Poids lourd du tourisme français créé en 1949, Fram, très implanté dans le bassin méditerranéen, avait subi de plein fouet le printemps arabe. Il poursuit depuis son redressement, notamment avec la cession d'actifs - comme celle de quatre hôtels au Maroc l'automne dernier.

D. L. avec AFP