BFM Business

Quel avenir pour les filiales du producteur de "Plus belle la vie" ?

Le producteur de "Plus belle la vie" se rapproche de TF1.

Le producteur de "Plus belle la vie" se rapproche de TF1. - Gérard Julien - AFP

Le partenariat entre TF1 et Newen inquiète les salariés de Capa Presse, 17 Juin Media et Néria Presse. Ils redoutent de ne plus pouvoir travailler avec tous les diffuseurs, privés comme publics.

Le rachat de Newen par TF1 crée des tensions. Les salariés des agences 1Capa Presse, 17 Juin Media et Néria Presse, filiales de la société de production Newen, ont fait part de "leur vive inquiétude" après l'annonce de négociations entre celle-ci et le groupe TF1 en vue de nouer un partenariat. Dans un communiqué commun publié dimanche, ces salariés disent "redouter" que ce projet de rachat ne "menace la pérennité" de leurs productions destinées au service public, mais aussi des programmes qu'ils produisent pour les autres diffuseurs (Groupe Canal+, Groupe M6, Arte, NBC Universal etc...).

Les salariés de ces trois filiales de Newen "souhaitent pouvoir continuer à travailler avec tous les diffuseurs du paysage audiovisuel français, publics comme privés", souligne le communiqué. Le groupe TF1 et Newen ont annoncé jeudi être "en négociation exclusive" "afin de nouer un partenariat dans le domaine de la production et de la distribution de droits audiovisuels". Premier groupe privé de télévision gratuite en France, TF1 pourrait prendre une participation majoritaire dans Newen.

Suspension des projets entre Newen et France Télévisions

France Télévisions a riposté dès jeudi en annonçant la suspension de ses projets avec Newen, la société qui produit "Plus belle la vie". "Nous contestons que les investissements de France Télévisions, principalement financés par la contribution des citoyens par la redevance, puissent aujourd'hui faire l'objet d'une telle tractation commerciale", avait dit France Télévisions dans son communiqué.

Selon lui, les deux tiers du chiffre d'affaires de Newen sont réalisés avec le groupe public.

Les salariés des trois agences de presse de Newen rappellent "leur attachement au service public", avec lequel elles ont noué "des liens de confiance depuis de nombreuses années". Cette collaboration a permis la création de "programmes emblématiques" de l'audiovisuel public tels que "Faites entrer l'accusé" (France 2), "Les Maternelles", "Le Magazine de la santé" (France 5), et la production de reportages pour "Envoyé Spécial", "Des Racines et des Ailes", "Thalassa", rappelle le communiqué.

"Ces liens étroits entre France Télévisions et ces différentes sociétés de production ont toujours garanti une liberté éditoriale à laquelle les salariés de ces entreprises restent très attachés", soulignent-ils.

D. L. avec AFP