BFM Business

Quand TF1 mise sur des films qui ne sortiront jamais en salles

TF1 Vidéo se lance dans la distribution de cinéma en ligne en lançant son propre label.

TF1 Vidéo se lance dans la distribution de cinéma en ligne en lançant son propre label. - AFP Kenzo Tribouillard

Sa filiale TF1 Vidéo a acquis les droits exclusifs de six films que les internautes pourront regarder chez eux dès leur sortie. Elle s'affranchit ainsi des règles strictes encadrant les oeuvres diffusées dans les salles de cinéma.

Le groupe TF1 défriche le marché du film de cinéma diffusé uniquement sur Internet. Sa filiale d'édition vidéo lancera, début mai 2015, un label appelé "eCinéma", consacré à la distribution en ligne de films et non plus en salles.

TF1 Vidéo a acquis les droits exclusifs de six films, dont les sorties s'échelonneront au fil de l'année 2015, environ un mois après leur sortie sur leur territoire d'origine, en VF ou en VO sous-titrée.

Cette filiale de TF1 avait déjà innové sur ce terrain avec l'offre VOD Premium: des séries américaines diffusées simultanément à leur diffusion aux États-Unis. "Il y a une production abondante en France", et "des films de qualité, avec du potentiel, ne trouvent pas leur place en salle" explique à l'AFP Régis Ravanas, président de la filiale de TF1.

L'éditeur vidéo ambitionne de donner la même résonance à ces sorties, notamment en diffusant des publicités sur ses chaînes et en organisant des évènements promotionnels en France.

Des prix variant de 6,99 euros à 12,99 euros

Dès le 1er mai 2015, TF1 proposera Son of a Gun avec Ewan McGregor. Il sera ensuite suivi, le 22 mai, par Adaline avec Blake Lively et Harrison Ford ou le 3 juillet, Everly avec Salma Hayek. L'éditeur promet, pour le second semestre 2015, des films comme MI-5, avec Kit Harrington ou How to Make Love Like an Englishman avec Pierce Brosnan, Jessica Alba, Salma Hayek.

Les films seront diffusés sur l'ensemble des plateformes de vidéo à la demande (VOD) présentes en France, au prix de 6,99 euros pour une location de 45 jours (en SD ou HD), et 12,99 euros pour un achat définitif pendant les 45 jours de mise à disposition de l'oeuvre, ont précisé les dirigeants de la branche TF1 Vidéos.

Ce mode de distribution sur Internet avait fait une arrivée remarquée en France avec le film Welcome to New-York d'Abel Ferrara sur l'affaire DSK, diffusé par Wild Bunch en mai 2014.

En France, la chronologie des médias impose un délai de 36 mois entre la sortie en salle et la distribution en VOD.

Frédéric Bergé