BFM Business

Quand les super héros se font la guerre au box-office

Le nouveau Superman va-t-il marquer un tournant dans la lutte qui oppose DC à Marvel au cinéma?

Le nouveau Superman va-t-il marquer un tournant dans la lutte qui oppose DC à Marvel au cinéma? - -

Le film "Man of Steel", Superman, est sorti ce mercredi 19 juin dans les salles obscures. Aux États-Unis, son bon démarrage montre que les films adaptés des bandes dessinées de DC commencent à relever la tête face aux productions Marvel.

C'est une guerre bien connue des aficionados des bandes dessinées américaines, les “comics”, mettant en scène les super héros. D'un côté, Superman, Wonder Woman ou encore Batman, c’est-à-dire la maison d'édition DC comics. De l'autre, Spider-Man, les X-Men ou le Captain America, de la maison rivale, Marvel.

Cette guerre a désormais investi les salles obscures. Ce mercredi 19 juin, le nouveau poulain de la maison DC, "Man of Steel" (l'homme d'acier), le nouveau Superman, débarque en France.

Déjà sorti outre-Atlantique, le nouvel opus de la saga a enregistré la semaine dernière un excellent début, engrangeant 125 millions de dollars de recettes (93 millions d'euros). Cette année, il s'agit tout simplement du deuxième meilleur démarrage aux Etats-Unis derrière... Iron Man 3, un héros de la maison Marvel (174,1 millions de dollars de recettes, ou 130 millions d'euros)!

C'est donc bien une lutte au sommet, que se livrent les deux camps au cinéma. Mais dans les faits, le bon départ de Man of Steel vient redonner un peu de force à la DC, qui accuse jusque-là le coup face à Marvel.

La domination de Marvel

Comme le rappelle une infographie de The Economist, jusqu'à la fin des années 90, la DC est seule au cinéma, où elle enchaîne les films Superman (455 millions de dollars de recettes pour le premier opus, en tenant compte de l'inflation) puis Batman, avec un succès commercial certain, pour un succès critique qui l'est moins.

Mais au début des années 2000, Marvel sort de son sommeil et lance les grandes pointures: la série X-Men (à partir de 2001) puis surtout Spider Man (à partir de 2002), et ses 2,5 milliards de dollars (1,86 milliards d'euros) de recettes glanées en trois épisodes. Les adaptations et les succès (Thor, Iron Man, Captain America) se multiplient.

En face, la DC enchaîne les ratés (un nouveau Superman en 2006 qui échoue loin de ses aînés en termes de recettes, Watchmen, Green Lantern, etc..). Un seul héros lui permet de ne pas sombrer: le chevalier noir de Gotham City, Batman. Les trois films réalisés par Christopher Nolan, entre 2005 et 2012, ont totalisé 2,4 milliards de dollars (1,77 milliard d'euros) de recettes, soit autant que la trilogie Spider Man.

La réplique de DC Comics face à "The Avengers"

Mais, à part Batman, la DC n’offre que peu d’opposition à Marvel. Surtout cette dernière a violemment enfoncé le clou en 2012 en sortant “The Avengers”, un film qui a regroupé de nombreux super héros (Iron Man, Captain America, Thor, Hulk...). En réunissant ces personnages, les studios Marvel, propriété de Disney depuis 2009, réussissent un grand coup en générant 1,5 milliards (1,1 milliard d'euros). Seuls Avatar et Titanic ont fait mieux. Et le budget du film n’était “que” de 220 millions.

Mais la DC n’a pas l’intention de se laisser davantage distancer, capitalisant sur le départ prometteur de “Man of Steel”. “Le film ouvre la porte à une combinaison des personnages de DC Comics. Nous pourrons les assembler comme Marvel l’a fait, et tirer les bénéfices de l’Histoire de DC”, explique le 16 juin dernier, dans le Wall Street Journal, Dan Fellman, président de la distribution de Warner aux Etats-Unis, entreprise dont DC Comics est une filiale.

Ainsi, DC Comics préparerait pour 2015 “ses” Avengers, avec le film "Justice League" qui rassemblerait Superman, Wonder Woman ou encore Flash. La guerre ne fait donc que commencer

A LIRE AUSSI:

>> Tour de force marketing pour Superman

>>"Man of Steel": Superman a perdu son slip

A VOIR AUSSI:

>> "Man of Steel", le nouveau superman débarque en France

Julien Marion