BFM Business

Publicité: TF1 s'en prend à M6

Nonce Paolini, le président de TF1, justifie les mauvais résultats de son groupe

Nonce Paolini, le président de TF1, justifie les mauvais résultats de son groupe - -

Le PDG de TF1, dans un entretien au Figaro de ce lundi 13 mai, affirme que les mauvais résultats publicitaires de son groupe sont notamment liés à M6, accusé de casser les prix. Ce qui n'empêche pas celle-ci de publier, ce jour, des résultats en baisse.

Nonce Paolini règle ses comptes. Dans un entretien au Figaro, ce lundi 13 mai, le PDG de TF1 accuse M6 d'avoir déclenché "une guerre des prix". La première chaîne française a publié, la semaine dernière, des résultats en très net recul, liés aux recettes publicitaires en chute de 12%.

Pour Nonce Paolini, le grand coupable, c'est M6. "Dans ce contexte d'hyper-fragmentation de l'offre, nous devons faire face à une guerre féroce des prix clairement déclenchée par l'un de nos concurrents. Aussi, les résultats ne peuvent pas être bons", se justifie-t-il dans l'interview.

"Ce n'est pas dans l'intérêt des téléspectateurs"

Et il poursuit: "certes, en baissant ses prix, le groupe M6 se met au diapason de la baisse d'audience de ses deux antennes M6 et W9 (…).Mais se lancer dans une course folle qui effondre autant les prix est destructeur de valeur".

Selon le PDG de TF1, cette baisse des prix a des conséquences dommageables pour tout le monde. "Cela n'est de l'intérêt de personne: ni des télévisions, ni de celui des annonceurs qui ont besoin de médias en bonne santé! Ça n'est pas non plus celui des téléspectateurs qui pourraient être confrontés à une dégradation de l'offre de programmes si la raison ne l'emporte pas!".

Marché publicitaire "difficile" pour M6

Même si M6 "casse" les prix, cela ne l'a pas empêché de publier, ce lundi 13 mai, des résultats en baisse. Le groupe M6 a pâti du marché publicitaire "difficile" et affiché un repli de sa rentabilité et de son activité au premier trimestre 2013, avec un résultat opérationnel courant et un chiffre d'affaires consolidé en baisse respectivement de 4,3% et de 1,8%.

Au 31 mars, le résultat opérationnel courant (Ebita) consolidé a atteint 59,6 millions d'euros et le chiffre d'affaires consolidé 348,8 millions. Les revenus publicitaires accusent une baisse de 3,9% au niveau du groupe, à 194,6 millions, et de 4,1% pour la chaîne amiral M6, à 157,7 millions. Les revenus non publicitaires ont en revanche légèrement progressé (+1,1%), selon un communiqué du groupe.

Diane Lacaze