BFM Business

PSG: le plus gros contrat de sponsoring du foot français?

Le PSG va dévoiler un contrat de sponsoring qui pourrait lui rapporter plus de 100 millions d'euros par an.

Le PSG va dévoiler un contrat de sponsoring qui pourrait lui rapporter plus de 100 millions d'euros par an. - -

Le club parisien présente son budget prévisionnel devant la Direction nationale des comptes de gestion, ce mardi 18 décembre. Et devrait dévoiler un nouveau contrat de sponsoring à neuf chiffres.

La ficelle est grosse, mais elle devrait tout de même convaincre. Ce mardi 18 décembre, le Paris Saint-Germain présente la version détaillée de son budget prévisionnel devant la Direction nationale de contrôle de gestion.

Sauf surprise, le club francilien devrait passer l’obstacle haut la main. Pourtant, le nouveau contrat de sponsoring qu’il s’apprête à dévoiler pourrait faire tiquer le gendarme financier du football français, tant le montant est énorme.

Chaque année, le PSG pourrait ainsi recevoir plus de 100 millions d’euros d'un généreux sponsor. Si le mystère a officiellement été préservé quant à l’identité de ce dernier, Le Parisien croit savoir d’où proviennent ces fonds.

Le projet accueilli avec bienveillance par la DNCG

Il s’agirait en fait d’un mode de sponsoring inédit. D'abord, parce qu'il n'imprimerait pas sa marque sur les maillots des joueurs ou sur le stade (selon la méthode du "naming"). Ensuite, parce que tout le bénéfice en termes d'image ira... au Qatar, propriétaire du club. Une opération impossible à chiffrer.

L'émirat pourrait ainsi fournir cette somme au titre de la notoriété qu’il acquiert à travers le monde grâce au club de la capitale. Toujours selon le quotidien, il ne s’agirait finalement pas de la Qatar national bank (QNB), déjà sponsor du PSG, mais de l’Etat lui-même.

Une manière de garantir à la DNCG la pérennité des comptes parisiens durant un certain nombre d’années, mais également de contourner le fair-play financier mis en place par l’UEFA.

La manœuvre, même visible, semble fonctionner, puisque les membres du bureau de la DNCG, devant lesquelles le PSG avait présenté une première fois son budget prévisionnel le 26 octobre, semble l’accueillir avec complaisance. Voire avec enthousiasme, rapporte Le Parisien. Pas sûr que Michel Platini, le président de l’UEFA et grand défenseur du fair-play financier, soit du même avis.

Yann Duvert