BFM Business

Pourquoi Star Wars 7 ne peut battre ni Avatar, ni Toy Story

-

- - Disney

Alors que l'hystérie Star Wars est à son comble à la veille de la sortie du film, le 7ème épisode de la franchise peut-il s'imposer comme le film le plus rentable de l'histoire du cinéma? Difficile. Voici pourquoi.

À quelques heures de la sortie de Star Wars, J.J. Abrams est terrifié. De l'aveu même de son ami Steven Spielberg, interrogé dans l'émission américaine 60 Minutes, le réalisateur du 7ème épisode de la saga intergalactique se ronge les sangs. Mais pourquoi s'inquiète-t-il? Comment peut-il redouter un flop? La réponse est simple. Le vrai "succès", celui qui rapporte gros, n'est pas acquis. J.J. Abrams, retrouvera en fait un large sourire si les recettes mondiales dépassent 1,5 milliard de dollars.

Difficile de savoir sur quoi se base le réalisateur lorsqu'il cite ce chiffre. Le film n'a en effet coûté "que" 200 millions à produire. Somme à laquelle il faut ajouter 220 autres millions pour les dépenses marketing. En théorie, le film serait donc rentable à partir de 420 millions de recettes. Mais Abrams (et Disney) ne se contentera évidemment pas d'être à l'équilibre sur un tel projet. Le film doit générer des recettes importantes et marquer les esprits de Wall Street. 

La barre des 1,5 milliard de dollars est-elle atteignable? Si on se fie à l'historique des films de la franchise, on peut penser que ce sera difficile. Des six "épisodes" précédents, un seul a frôlé le milliard de dollars de recettes (La Menace Fantôme en 1999). Tous les autres sont en dessous. Mission impossible pour Star Wars7? Pas si sûr. Car entre temps, la science fiction a changé de dimension au cinéma.

Le problème de la science-fiction 

Ces 10 dernières années, une quinzaine de long-métrages de science-fiction ont largement dépassé cette barre du milliard de recettes au niveau mondial (Avatar, Jurassic World, les deux Avengers, Harry Potter 7, Iron Man 3 etc.). Il n'y a pas de raison que Star Wars 7 fasse moins bien par exemple que Jurassic World sorti en juin dernier et qui a réalisé 1,6 milliard de dollars de recettes. D'ailleurs les analystes de la banque Nomura Securities tablent sur 2,4 milliards de dollars pour le nouveau Star Wars. À ce niveau Abrams serait déjà plus que ravi.

Mais peut-il faire encore plus fort battant le record historique de l'histoire du cinéma: les 2,8 milliards de recettes engrangés par Avatar en 2009? Sans doute pas. Car le film de James Cameron avait réussi -grâce à l'expérience 3D- à dépasser le plafond de verre des fans de science-fiction. En France, Avatar est le seul film de ce genre-là à avoir dépassé les 10 millions d'entrées, frôlant même les 15 millionsLe plus gros succès Star Wars en France, c'est 7,8 millions par exemple. Le genre est bien plus "clivant" que le drame ou la comédie. Un "Bienvenue chez les Chtis" touchera une population fatalement plus large. D'autant que le néophyte peut être intimidé par Star Wars dont c'est tout de même l'épisode 7 ("Et si j'ai raté les 6 premiers, vais-je comprendre?").

Toy Story 3 encore plus fort

À défaut de faire mieux qu'Avatar dans les salles obscures, le film d'Abrams peut-il battre l'autre record qui compte? Celui des recettes hors-film que génère un "blockbuster". Entre ses jouets, ses jeux, ses futures ventes de DVD et ses produits dérivés en tout genre, l'éco-système Star Wars devrait engranger 9,6 milliards de dollars (8,7 milliards d'euros) de revenus selon Macquarie Research. Le chiffre d'affaires des seuls jouets devrait atteindre 5 milliards de dollars (Disney en tant que propriétaire de la licence touche 10% de cette somme).

Un record? Toujours pas. En 2013, le film Toy Story 3 avait, selon Disney, généré un chiffre d'affaires global (film + merchandising + DVD) supérieur. Bloomberg l'évalue à 9,8 milliards de dollars (8,9 milliards d'euros). Toy Story plus fort que Star Wars? Difficile à imaginer quand on voit l'engouement hors-norme pour la licence de George Lucas. Mais là encore, si la base de fans est importante et très enthousiaste, la saga est moins consensuelle que Toy Story (dont les héros sont des jouets, ce qui aide pour le merchandising). 

Star Wars ne battra donc certainement pas tous les records de l'histoire du cinéma. Mais ce sera à coup sûr un colossal succès si on en juge les 300.000 ventes de billets pré-réservés rien qu'en France. J.J. Abrams peut dormir sur ses deux oreilles.

Frédéric Bianchi