BFM Business

Pourquoi LVMH peut difficilement passer à côté du dossier Moncler

Invité sur BFM Business, Arnaud Cadart, gérant de portefeuilles chez Flornoy & Associés et spécialiste du monde du luxe, estime que Kering est l'acquéreur naturel de Moncler. Mais LVMH et même Chanel pourraient bien s'intéresser de près à la question.

Moncler et ses doudounes est dans le viseur des géants du luxe. Il faut dire que l'entreprise, valorisée près de 11 milliards de dollars en Bourse, est devenue en deux décennies un poids lourd du secteur. "Il y a 20 ans, ça n'existait pratiquement plus. Il y a dix ans, c'était un petit acteur en retournement. Aujourd'hui, c'est un acteur majeur". Il s'agit même de "la plus grosse success story des 20 dernières années dans le luxe" explique vendredi sur le plateau de Good Morning Business Arnaud Cadart, gérant de portefeuilles chez Flornoy & Associés et spécialiste du monde du luxe.

Sans surprise, Moncler intéresse donc Kering de très près. Mais, "c'est peut-être parti pour une nouvelle petite bataille dans le luxe" prévient Arnaud Cadart, puisque LVMH pourrait aussi être sur les rangs. "L'acquéreur naturel, ce serait Kering. Kering est prêt financièrement, il a la plateforme en termes de mode et de maroquinerie. Moncler compléterait parfaitement son dispositif" souligne le spécialiste. Ce serait d'ailleurs une façon pour Kering de diversifier ses revenus, alors que Gucci représente environ 85% de ses revenus. "Il y a une dépendance" indique Arnaud Cadart.

Chanel, l'outsider

"Après, je vois difficilement LVMH passer à côté et ne pas regarder le dossier" prévient-il. "Ce n'est pas dans leurs habitudes, même s'il y a un deal aujourd'hui avec Tiffany qui est déjà colossal."

Et un outsider ? "Ce serait Chanel" même si cela "sort un peu des radars habituels" indique Arnaud Cadart. Le groupe, qui n'est pas coté en Bourse, a "un peu les proches profondes et une capacité éventuellement aussi à s'intéresser à ce dossier." La question sera aussi de savoir si le patron Moncler veut vendre totalement ou bien s'intégrer dans un projet avec ses équipes sur plus long terme.

Thomas Leroy