BFM Business

Paris veut accueillir "plus et mieux" les touristes

Paris veut développer son tourisme.

Paris veut développer son tourisme. - Martin Bureau - AFP

La Ville de Paris a dévoilé ses projets pour développer le tourisme. Le schéma de développement touristique de Paris 2017-2022 vise à augmenter de 2% par an le nombre de visiteurs.

Aménager un grand espace d'accueil au pied de la tour Eiffel, créer une "Villa Médicis" de la gastronomie ou faire émerger des nouveaux quartiers à découvrir, sont quelques uns des projets d'un grand plan Tourisme que lance la Ville de Paris pour accueillir "plus et mieux" les touristes. Ce Schéma de développement touristique de Paris 2017-2022, qui est une "stratégie industrielle pour le tourisme, notre première industrie", a été présenté mercredi devant la presse internationale par Jean-François Martins, adjoint au tourisme de la maire de Paris Anne Hidalgo. Le plan qui vise à augmenter de 2% par an le nombre de visiteurs, sera exposé la semaine prochaine en Conseil de Paris.

Il s'agit d'un "plan à froid", a précisé l'élu, sur lequel travaille depuis deux ans, soit avant les attentats qui ont touché la capitale, un "Comité de la destination Paris" rassemblant quelque 200 membres du secteur (hôtellerie, culture, transports, etc).

Le secteur traverse un "moment délicat"

Malgré une baisse évaluée de janvier à octobre 2016 de 11% de la fréquentation touristique et le "moment délicat" que traverse le secteur, le tourisme à Paris "reste une industrie très forte. On finira l'année avec 23 ou 24 millions de visiteurs", a-t-il dit.

Il s'agit donc pour la capitale française, première destination touristique mondiale et "la ville la plus désirée au monde", dit M. Martins, de "garder le cap", face à la concurrence mondiale, avec ce plan de 59 actions, pour l'instant non chiffré, qui se développera en partenariat et par étapes (les trois-quarts achevés en 2019, le reste en 2022).

En gros, il s'agit de conforter les atouts de la capitale (culture, histoire, gastronomie, première ville de congrès au monde) en corrigeant ses faiblesses et en développant une nouvelle offre : "L'envie de venir à Paris est intemporelle. Il faut créer l'urgence de visite et élargir la destination en cassant la barrière du périphérique", dit l'élu.

D. L. avec AFP