BFM Business

Nintendo va vendre des accessoires à monter soi-même pour la Switch

VIDÉO - La firme nippone a imaginé des kits en carton permettant de fabriquer une voiture, une canne à pêche ou encore un piano miniature. Les joueurs n'auront ensuite qu'à y intégrer console et manettes de jeu pour se muer en pilote de course, pêcheur ou concertiste. Une manière différente de jouer, mais qui a un prix.

Après les jeux vidéo, Nintendo se lance dans les ateliers créatifs. Le géant nippon a imaginé des accessoires en carton à monter soi-même pour sa dernière console Switch. Un guidon de moto, une pédale de voiture, une canne à pêche, un piano miniature... Appelées "toy-con", ces formes pré-découpées que les bricoleurs en herbe pourront extraire d'un simple morceau de carton peuvent être personnalisées en y ajoutant par exemple des autocollants ou des adhésifs. Elles peuvent aussi être créées de toutes pièces par les joueurs. Reste à y intégrer la machine et les manettes pour se muer en pilote de course, pêcheur ou concertiste.

Combinés à la Switch, ces accessoires offrent ainsi de nouvelles manières de jouer qui rendent "l'expérience utilisateur" encore plus ludique. Un moyen astucieux de rassurer bon nombre de parents inquiets de voir leurs progénitures scotchées à longueur de journée devant les jeux vidéo. À travers Nintendo Labo (le nom du projet), dont les produits seront disponibles à partir du 27 avril, la firme de Kyoto continue donc à se démarquer après le lancement réussi de la Switch, cette fois en forme de clin d'oeil à son passé puisqu'elle a démarré en 1889 comme fabricant de cartes à jouer traditionnelles.

-
- © Nintendo

Une soixantaine d'euros le kit

Chaque kit en carton contenant également un logiciel d'utilisation sera vendu selon Bloomberg entre 60 et 70 dollars. Reste qu'en France, le "multi-kit" permettra de créer cinq Toy-Con est déjà disponible en pré-commande sur Cdiscount à 74,99 euros (le kit robot est à 84,99 euros). Un prix que certains internautes jugent élevé "pour quelque chose qui n'est pas durable, en particulier dans les mains d'enfants", peut-on lire sur Twitter. Difficile donc "d'évaluer combien Nintendo va en vendre. Il cible les familles, dans un premier temps les enfants vont l'acheter, mais cela pourrait être élargi à d'autres générations", relevait de son côté Hideki Yasuda, analyste de l'institut Ace Research, cité par l'agence anglo-saxonne.

Lancée en mars 2017, la Switch a connu un départ fulgurant. Nintendo, qui place beaucoup d'espoirs dans ce nouveau produit après des années difficiles, espère en vendre 14 millions d'ici à mars 2018, puis plus de 20 millions au cours de l'exercice 2018/19. Contrairement à la PlayStation 4 de Sony, cette console ne rivalise pas sur les performances techniques, mais sur la polyvalence et la liberté de jeu, à la maison sur la télé, ou n'importe où en emportant avec soi le petit écran amovible et les deux manettes.

Julien Mouret