BFM Business

Niel-Bergé-Pigasse vont prendre la majorité du Nouvel Obs

Claude Perdriel (deuxième en partant de la gauche) resterait actionnaire du Nouvel Observateur.

Claude Perdriel (deuxième en partant de la gauche) resterait actionnaire du Nouvel Observateur. - -

Le trio d'investisseurs, déjà propriétaires du Monde, est entré en négociations exclusives pour racheter 65 % de l'hebdomadaire mis en vente par Claude Perdriel, son fondateur.

Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, déjà propriétaires du Monde à titre personnel, vont racheter 65% des parts du Nouvel Observateur. Son fondateur Claude Perdriel en gardera les parts restantes, a indiqué à l'AFP, ce mercredi 8 janvier, une source proche du dossier, confirmant une information du site des Echos.

Les trois hommes d'affaires sont en effet en négociations exclusives pour racheter une part majoritaire de l'hebdomadaire mis en vente par Claude Perdriel. Ce rachat s'effectuera via leur holding LML (Le Monde Libre) qu'ils détiennent à parts égales, et il incluera le site internet d'informations Rue89, acquis il y a deux ans par Le Nouvel Observateur.

Un rapprochement avec Le Monde qui a du sens

Claude Perdriel avait annoncé début décembre qu'il cherchait des investisseurs. Le news magazine, qui tire à 500.000 exemplaires, a perdu environ 7 millions d'euros en 2013. Mais il sera légèrement bénéficiaire en 2014, avait-il précisé.

Il avait alors souhaité un partenaire comme Xavier Niel, car selon lui un rapprochement avec Le Monde, deuxième quotidien français "aurait du sens". Il y a trois ans, en partenariat avec Orange, Claude Perdriel avait échoué à prendre le contrôle du quotidien.

C.C. avec AFP