BFM Business

Mondial 2014: le pactole des joueurs tricolores

Les joueurs de l'équipe de France de football, ici avec Franck Ribéry qui a finalement déclaré forfait pour le Mondial, vont se partager 30% de la dotation accordée par la Fifa.

Les joueurs de l'équipe de France de football, ici avec Franck Ribéry qui a finalement déclaré forfait pour le Mondial, vont se partager 30% de la dotation accordée par la Fifa. - -

La Fédération française de football a décidé de dédier 30% de la dotation reçue de la Fifa aux joueurs de l'équipe de France. Mais les primes individuelles dépendront du résultat final.

Démunis devant l’attitude de certains joueurs français lors de la Coupe du monde 2010 et de l’Euro 2012, les dirigeants du football français avaient, il y a deux ans, décidé de taper au portefeuille. Exit les primes de match, même lors de la qualification pour la Coupe du monde face à l’Ukraine en novembre dernier.

Cependant, en ce qui concerne ladite Coupe du monde, qui débute jeudi 12 juin, la Fédération française de football (FFF) a décidé de partager la dotation reçue par l’organisateur de l’évènement, à savoir la Fédération internationale de football (Fifa). Au total, 30 joueurs (les 23 retenus ont décidé de partager la somme avec les 7 réservistes) bénéficieront de 30% de l’enveloppe allouée.

Près de 60.000 euros pour une défaite au premier tour

Celle-ci sera de 5,9 millions d’euros en cas de défaite en phase de poule, de 6,6 millions en cas d’élimination en 8ème de finale, 10,3 millions en quart de finale, 14,7 millions pour une 4ème place, 16,1 millions pour la troisième place, et 18,3 millions pour le vice-champion du monde. En cas de victoire finale, la France empochera 25,7 millions d’euros.

Donc si l’équipe de France ne sort pas des poules, les joueurs toucheront une prime de 59.000 euros, puis 66.000 euros en cas d’élimination en 8ème de finale, etc. Si la France est championne du monde, chaque joueur percevra 257.000 euros.

A cela, il convient d’ajouter une part fixe pour chaque joueur issue des contrats de sponsoring. Le journal L’équipe évoque un montant de 15.000 euros, que refuse de confirmer la Fédération française de football.

|||sondage|||1937

Yann Duvert