BFM Business

Les stations de ski tout schuss pour les vacances de février

La station de Ski de Tignes, en Isère

La station de Ski de Tignes, en Isère - Jean-Pault Clatot - AFP

Après une saison de Noël décevante, les dirigeants stations de ski se montrent optimistes à l'approche des vacances de février.

Après un début de saison calamiteux, les stations de sports d'hiver espèrent remonter la pente lors des vacances de février, en surfant sur les abondantes chutes de neige des derniers jours.

"Tout va se jouer pendant les vacances de février", souligne Laurent Reynaud, directeur de Domaines skiables de France (DSF). "Les conditions d'enneigement sont superbes. J'espère que ça va nous permettre de combler une partie du retard de début de saison."

A la fin des vacances de Noël, DSF, qui fédère plus de 200 opérateurs de remontées mécaniques en France, avait fait état d'une chute de fréquentation de 13% sur les pistes de ski hexagonales. Et le mois de janvier "n'a pas été un grand cru" non plus, remarque Laurent Reynaud.

Dans les Alpes du Nord, où se concentrent les plus grandes stations françaises, le déficit d'enneigement a persisté jusqu'à la fin du mois de janvier, empêchant les domaines skiables d'ouvrir la totalité de leurs pistes. Puis les violentes chutes de neige du week-end dernier ont plombé la fréquentation, les stations des Pyrénées se voyant contraintes à fermer complètement face aux risques d'avalanche.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, il est en effet tombé deux mètres de neige à 1.800 mètres d'altitude en seulement quatre jours, un événement "exceptionnel", selon le centre d'étude de la neige de Météo France.

La neige enfin arrivée

Ce massif est désormais recouvert d'un manteau neigeux nettement supérieur à la moyenne saisonnière. Les perturbations du week-end ont aussi apporté plus d'un mètre de neige en quatre jours dans les Alpes du nord, où l'enneigement est actuellement conforme à la moyenne.

Tous les massifs hexagonaux disposent dorénavant d'un manteau neigeux "conséquent", selon Météo France, qui prévoit en outre du froid puis du beau temps à quelques jours des vacances (7 février-8 mars). "Les vacanciers pourront pleinement profiter de conditions de ski optimales sur les pistes", s'est félicité mardi Charles-Ange Ginésy, président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM).

Les prévisions de fréquentation pour les vacances sont d'ailleurs "très encourageantes", selon l'observatoire ANMSM-Atout France. Les taux de réservation s'échelonnent de 65% à 75% pour l'ensemble des hébergements sur la période, avec un pic lors de la 2e semaine (14-21 février), début des vacances franciliennes. Les 110 stations de Savoie et Haute-Savoie affichent même un taux moyen d'occupation prévisionnel de 75% sur l'ensemble des vacances, en hausse de 2 points par rapport à l'hiver dernier. Le taux de réservation grimpe à 87% la deuxième semaine.

Inquiétudes sur les risques d'avalanche

Selon Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme, les réservations sont encore en léger retrait au niveau national mais pourraient s'accélérer avec l'arrivée de la neige. "Les vacances coûtant très cher, les gens attendent que toutes les conditions soient réunies pour partir", glisse-t-il. "Pour l'heure, la saison n'est pas terrible mais pas catastrophique non plus", résume Didier Arino.

La neige tombée en abondance, les inquiétudes se portent désormais sur les risques d'avalanche, jugés "très élevés" par Météo France, qui appelle les skieurs à la prudence. Le début de la saison hivernale a été particulièrement meurtrière avec 20 personnes tuées dans des avalanches, selon l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena). Un randonneur et un surfeur sont aussi portés disparus en Savoie.

J.M. avec AFP