BFM Business

Les Galeries Lafayette et Borletti en lutte pour le Printemps

Comité central d'entreprise du Printemps ce mardi 26 mars

Comité central d'entreprise du Printemps ce mardi 26 mars - -

Le Comité central d'entreprise du Printemps se réunit, ce mardi 26 mars, pour étudier le projet de reprise du groupe. Son actionnaire minoritaire, Borletti, et les Galeries Lafayette se sont déclarés intéressés.

Comité central d'entreprise aujourd'hui, mardi 26 mars, du Printemps. Le grand magasin du boulevard Haussmann à Paris, doit étudier le projet de reprise du groupe. Son actionnaire minoritaire, l'italien Borletti est en négociations exclusives pour racheter la totalité du capital avec l'aide d'investisseurs du Qatar. Mais Les Galeries Lafayette n'ont toujours pas abandonné l'affaire, et ils ont les moyens de surenchérir.

Depuis que la cession de sa participation dans Monoprix est actée, le groupe Galeries Lafayette est assis sur un trésor de guerre. Il va récupérer prochainement près de 1,2 milliard d'euros de cette cession.

Faire du boulevard Haussmann une grande zone touristique

Et ce n'est pas fini. Le groupe veut se désengager de Laser Cofinoga, la société spécialisée dans le crédit à la consommation. Il va exercer son option de droit de vente auprès de son partenaire BNP Paribas. Les négociations sont en cours.

Les Galeries Lafayette vont donc récupérer le cash nécessaire à des acquisitions. Le Printemps est la première sur la liste. 1,8 milliard d'euros, c'est le montant de l'offre qui a été faite.

Les deux grands magasins sont complémentaires, selon le président du directoire des Galeries, Philippe Houzé, qui souhaite faire du boulevard Haussmann une grande zone touristique de shopping. Il est même prêt à s'allier avec les investisseurs qataris pour remporter la partie opérationnelle. Le processus s'annonce assez long. Le Printemps ne semble pas être très pressé.

Hélène Cornet