BFM Business

Les Enfoirés perdent plus d’un million de téléspectateurs

Les Enfoirés ont réuni 10,8 millions de téléspectateurs sur TF1 vendredi.

Les Enfoirés ont réuni 10,8 millions de téléspectateurs sur TF1 vendredi. - TF1

Le concert diffusé vendredi par TF1 n’a rassemblé "que" 10,8 millions de téléspectateurs, soit 1,4 million de moins que l’an passé.

Même s’il devrait encore assurer à TF1 l’une de ses meilleures audiences de l’année, le concert des Enfoirés a cette fois réalisé un score décevant. Diffusé vendredi par TF1, le show organisé en soutien aux Restos du cœur n’a en effet rassemblé "que" 10,8 millions de téléspectateurs.

En un an, l’émission a ainsi perdu 1,4 million de fidèles, puisqu’ils étaient 12,2 millions devant leur écran lors de la précédente édition. Dans le détail, Sur la route des enfoirés a réalisé 47,6% de part de marché globale, et de 52,9% auprès des ménagères de moins de 50 ans. Soit le plus faible score depuis 2008.

Inévitablement, beaucoup ne manqueront pas de faire le rapprochement entre cette baisse et la polémique autour du single "Toute la vie", écrit par Jean-Jacques Goldman. Accusé d’être réactionnaire ou encore "anti-jeunes", le titre avait fait l’objet d’une violente critique, notamment sur les réseaux sociaux. Reste à savoir quel effet réel a produit ce "bad buzz" sur l’audience de vendredi.

TF1 y voit un "immense succès"

De son côté, TF1 préfère voir le verre à moitié plein. Dans un communiqué, la chaîne salue ainsi un "immense succès", lui permettant d’être arrivé "très largement en tête des audiences". "Un pic d’audience à 12 millions de téléspectateurs a même été enregistré à 22h45", souligne-t-elle.

Malgré tout, un problème pourrait émerger si la tendance venait à durer. Si la Une ne communique pas sur ses recettes, ni même sur le fait que l’émission soit bénéficiaire ou non, les droits du concert seraient très élevés (Les Echos évoquent un montant de 3 à 4 millions d’euros). L’audience de l’an passé avait permis à TF1 de vendre ses spots de publicité au prix fort, de 140.000 à 172.500 euros pour 30 secondes. L’an prochain, ce ne sera peut-être pas la même musique.

Y.D.