BFM Business

Le groupe Virgin dans «une situation critique», dit Filippetti

Selon la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, le groupe Virgin est dans "une situation critique".

Selon la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, le groupe Virgin est dans "une situation critique". - -

Le groupe Virgin, la chaîne de distribution de produits culturels qui emploie 960 salariés en France, est dans "une situation critique", a déclaré Aurélie Filippetti, qui n'a fait état mercredi d'aucune offre de reprise notable.

Le tribunal de commerce de Paris examine jeudi les offres de reprise - partielles - du groupe Virgin, en redressement judiciaire depuis le 14 janvier. Une décision est attendue dans les quinze jours. L'espoir d'un sauvetage a fait place au fatalisme après le retrait vendredi dernier de l'offre de la société française de loisirs créatifs Rougier et Plé, la plus importante enregistrée jusqu'alors. Elle portait sur 11 magasins et 285 postes. Virgin possède 26 magasins en France. "Avec ce retrait, nous nous trouvons face à une situation critique", a déclaré mercredi la ministre de la Culture et de la Communication lors des questions d'actualité à l'Assemblée.

"Peut-être des reprises magasin par magasin"

"Il y aura des offres de reprise peut-être magasin par magasin", mais "malheureusement, il faut s'attendre à une situation difficile pour les plus de 900 salariés du groupe", a ajouté la ministre. Au nombre des offres toujours en lice figurent une proposition de reprise des magasins d'Avignon (17 postes) et Marseille (35 postes) et une offre du groupe de prêt-à-porter Vivarte pour dix sites et 173 postes. Les ministres de la Culture et du Commerce (Sylvia Pinel) ont écrit aux grands groupes de distribution français, notamment culturels, pour leur demander de reprendre les salariés du groupe. Saluant le "métier" et le "savoir faire" des employés de Virgin, Aurélie Filippetti a appelé les Français à "les soutenir".

J.V. avec Reuters