BFM Business

Le film Dunkerque booste le tourisme de la ville

La fréquentation touristique estivale a nettement augmenté selon un premier bilan fait à partir des visites à l'office du tourisme de Dunkerque. Et le film de Christopher Nolan a clairement attiré les foules.

Rarement une ville de moins de 100.000 habitants aura vu son nom affiché partout dans le monde. Dunkerque, le film de Christopher Nolan a en effet offert une visibilité incroyable à la commune du Nord de la France. Le blockbuster américano-franco-britannique a déjà engrangé 414 millions de dollars de recettes (dont 174 millions en Amérique du Nord).

Et, sans trop de surprise, cette superproduction a drainé des touristes dans la ville connue pour son carnaval. Selon un premier bilan dévoilé jeudi soir et réalisé à partir des visites enregistrées dans les différents offices du tourisme, cet impact est remarquable.

La hausse à l'accueil du beffroi de la ville, le principal point d'entrée des touristes, a ainsi été de 29% en juillet et 32% en août, par rapport aux mêmes mois de 2016. La progression est encore plus marquée pour le point d'accueil sur la plage, lieu de tournage du film: 24% en juillet et 69% en août. Au total 52.000 personnes ont visité ces deux offices du tourisme soit bien plus qu'en 2016 (38.192) mais aussi 2015 (36.117) et 2014 (31.903), années où globalement le tourisme n'avait pas souffert de la menace terroriste.

L'afflux de touristes anglais

"Cela s'explique de par la notoriété de notre marque 'Dunkerque' conférée par le film de Christopher Nolan", confirme Sabine Lhermet, la directrice de l'office du tourisme de la ville. D'autant plus remarquable que "lorsque l'on regarde une enquête menée par Atout France (l'agence publique du développement du tourisme en France, NDLR) sur l'ensemble de la France, on s'aperçoit que la première quinzaine de juillet a été décevante avant de repartir en août. Chez nous rien n'a été décevant, bien au contraire", précise-t-elle.

Selon une enquête menée en parallèle par l'office du tourisme auprès de 750 personnes, 93% des visiteurs ont entendu parler du film de Christopher Nolan. Et 28% disent s'être déplacés en partie ou en totalité à cause du succès du blockbuster.

Le boom touristique a été avant tout tiré par les visiteurs étrangers. Et en premier lieu par les Britanniques, les acteurs majeurs de l'opération Dynamo, racontée par le film. En 1940, face à la marche victorieuse de l'armée allemande, soldats britanniques, français et belges sont pris en étau, piégés dans la ville de Dunkerque. La défaite étant inévitable, Londres décide de rapatrier le maximum de ses hommes, en vue de la bataille d'Angleterre. L'état-major britannique espérait sauver 45.000 hommes. En neuf jours l'opération permettra d'évacuer 338.000 combattants, dont 123.000 militaires français et 16.900 belges. Un succès qui fera alors la fierté du peuple britannique et restera dans leurs mémoires.

"Terre, air, mer"

En attestent, donc, les chiffres de la fréquentation des touristes britanniques. À l'office du tourisme de la plage, la hausse atteint 176% en juillet et 536% en août! Alors qu'en parallèle, "si l'on regarde encore une fois l'enquête Atout France, on se rend compte que sur l'ensemble de la France, les Britanniques sont encore en retrait", complète Sabine Lhermet.

Mais l'impact va au-delà des sujets de sa majesté. "Nous avons vu beaucoup plus d'Allemands. Et même si les Belges, de par leur proximité, fréquentent toujours beaucoup Dunkerque, le film les a fait venir encore davantage. Ils ont ainsi énormément pris part à notre tour à pied de la vile", assure la directrice de l'office du tourisme.

Car évidemment la commune a cherché à surfer sur ce succès. Le musée Dunkerque 1940 – Opération Dynamo a vu toute sa muséographie refaite, avant de rouvrir ses portes peu après la sortie du film, le 17 juillet. Il a quasiment doublé sa fréquentation par rapport à l'été 2016 (15.000 visiteurs).

Et l'office du tourisme a mis en place une gamme de produits "Dunkerque Dynamo: Terre, Air, Mer", pour récréér l'expérience proposée par Christopher Nolan (les trois parties du film se passent sur la plage, sur un bateau civil et dans les avions de la Royal Air Force). Par ailleurs, une marque "Dunkerque opération Dynamo" a été créée pour "s'approprier le phénomène" et "faire vivre une expérience à travers le film", explique Sabine Lhermet. Du coup, les ventes de produits dérivés (tote-bags, stylos, mugs, magnets, etc…) de l'office du tourisme ont été multipliées par 4.

Julien Marion