BFM Business

LCI: le président du CSA souhaite que TF1 "accepte de maintenir cette chaîne"

Olivier Schrameck (au centre), le président du CSA.

Olivier Schrameck (au centre), le président du CSA. - -

Olivier Schrameck, le président du CSA, a indiqué, mercredi 30 juillet, qu'il souhaitait que le groupe TF1 "accepte de maintenir" LCI, alors que TF1 a réaffirmé son intention de fermer le 31 décembre la chaîne d'info.

Le président du CSA, Olivier Schrameck, a indiqué mercredi 30 juillet sur France Info qu'il souhaitait que le groupe TF1 "accepte de maintenir" LCI, alors que TF1 a réaffirmé son intention de fermer le 31 décembre la chaîne d'info, qui n'a pas obtenu le droit de basculer sur la TNT gratuite.

"Je souhaite que TF1 accepte de maintenir cette chaîne", a répondu le président de l'Autorité de régulation des médias, interrogé sur les conséquences du refus du CSA de passer LCI en clair.

"C'est la décision du groupe TF1"

"C'est la décision du groupe TF1, il lui revient de la prendre", a déclaré Olivier Schrameck, faisant allusion aux menaces du PDG de TF1 Nonce Paolini qui entend fermer à la fin de l'année la chaîne employant 247 salariés.

Le président du CSA a également dénoncé le traitement journalistique de cette décision dans le JT de 20H de TF1.

Evoquant les liens "très forts" entre TF1 et LCI, Olivier Schrameck a expliqué qu'"il ne pouvait pas y avoir de plus éclatante et de plus malheureuse coïncidence que les huit minutes que TF1 a consacré en premier sujet à ce seul thème alors que nous sommes confrontés à une actualité dense et hélas tragique".

AFP