BFM Business

Lascaux 4 victime des arbitrages du ministère de la Culture

BFM Business
Pour cause d'économies budgétaires, l’Etat va se désengager du projet destiné à créer une autre réplique de la célèbre grotte ornée. Les élus locaux doivent trouver les 15 millions faisant désormais défaut.
Reportage vidéo : Antoine Pollez et Elodie Goulesque

Le centre international d’art pariétal, dit Lascaux 4, fait partie des chantiers culturels abandonnés par l’Etat, faute de financement. Selon la ministre de la Culture, Aurelie Filippetti, ce projet "n’ était pas prioritaire".

Il nécessitait un budget global de 50 millions. L’Etat devait apporter environ 15 millions, le reste provenant du Conseil général de Dordogne et de la Région Aquitaine.

Mais les élus locaux ne veulent pas renoncer au projet. Ils ont demandé une audience au Président de la République. Bernard Cazeau, le président PS du Conseil général, évoque la participation de grandes entreprises au travers de mécénat. Il envisage aussi de faire appel à des fonds européens.

Des enjeux culturels et économiques

Lascaux 4 devait voir le jour en 2015. Le centre était destiné à protéger la colline qui abrite la grotte ornée. Il prévoyait notamment la construction d'une nouvelle réplique, sur un terrain plus éloigné du site originel afin de le préserver des nuisances émanent des flots de touristes.

Chaque année, plus de 250 000 visiteurs viennent découvrir ce haut lieu de l'art paléolithique. Cette fréquentation devrait encore augmenter après l’ouverture de Lascaux 4, et ainsi participer à l’équilibre du budget du centre pariétal. Sans compter que sa construction même apporterait un souffle nouveau aux entreprises locales.

Coralie Cathelinais