BFM Business

La start-up d'André Manoukian révolutionne la composition musicale

Le service cloud d'iMuze s'appuie sur les compétences complémentaires de musiciens comme André Manoukian et d'informaticiens comme Yacin Bahi, les deux cofondateurs de la start-up.

Le service cloud d'iMuze s'appuie sur les compétences complémentaires de musiciens comme André Manoukian et d'informaticiens comme Yacin Bahi, les deux cofondateurs de la start-up. - André Manoukian

Hébergée dans le cloud, la plateforme i-Muze sait générer automatiquement des musiques originales à la demande. Cofondée par André Manoukian et Yacin Bahi, la start-up se partage entre la France et la Californie.

Peut-on générer des musiques ou des mélodies à partir d'un savoir-faire musical allié à des compétences d'informaticien? C'est l'objet d'iMuze, start-up technologique qui a développé une plateforme cloud de composition de musique à la demande, hébergée sur les serveurs d'Amazon.

Créée par le musicien André Manoukian et l'informaticien et chef d'entreprise Yacin Bahi, elle a pour objet unique la génération automatique de musiques originales à partir d'algorithmes sophistiqués. La start-up avait fait une première apparition remarquée durant le festival de Cannes en mai 2015. Présenté à la très courue soirée de Canal+, un kiosque à musique générait, à partir d'une première version de la plateforme, des mélodies uniques en fonction de la date de naissance, du nom et du prénom des invités qui se prêtaient au jeu.

"De la même manière qu'Amazon propose des ressources informatiques à la demande, iMuze offre des services de composition de musiques à la demande pour générer une musique correspondant aux critères de l'utilisateur: genre, durée, structure musicale, tempo, etc..." expliquent les deux cofondateurs. 

Son équipe est répartie entre la France et San Francisco

La start-up vise à satisfaire les besoins immédiats de l'habillage audio de vidéos mises en ligne sur YouTube. Son marché s'élargit, plus généralement, aux nouveaux usages sur le web et les smartphones liés aux jeux ou aux applications qui peuvent être ainsi habillés musicalement.

"Nous avons construit cette plateforme dans le cloud pour répondre à la problématique de nombreux clients: générer plus de 100.000 mélodies originales par jour, sans droits d’auteur et à coûts contrôlables" expliquait il y a quelques jours Yacin Bahi, sur le site internet de Décideurs Magazine.

Ses équipes de recherche sont en France, et celles en charge du développement du business de la start-up sont sises à San Francisco. Son modèle économique repose sur la facturation du morceau de musique ou de la mélodie, générés via la plateforme cloud.

La start-up précise avoir conclu de premiers partenariats stratégiques avec des acteurs de premier plan sans préciser lesquels pour l'instant. iMuze est également engagée dans une première levée de fonds qui sera prochainement dévoilée.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco