BFM Business

La presse papier doit-elle craindre Air France ?

Air France nie catégoriquement vouloir se débarrasser des journaux papier.

Air France nie catégoriquement vouloir se débarrasser des journaux papier. - -

En pleine période de réduction de ses coûts, Air France annonce une offre de presse numérique pour ses voyageurs. Or, la compagnie est le plus gros client de la presse papier française.

D’ici quelques mois, les voyageurs d’Air France pourront accéder à leurs journaux préférés en édition numérique, sur leur smartphone ou leur tablette. L’information peut paraître inquiétante pour la presse papier, est-elle synonyme d’un abandon prochain de ses abonnements? Pour la compagnie aérienne, c’est une offre complémentaire.

L’annonce a été interprétée de la même manière par le journaliste de la Tribune, Fabrice Gliszczynski, qui titre "Vers la fin des journaux papiers ?", et Erwann Gaucher, journaliste et blogueur. La Tribune ne manque pas de rappeler que la compagnie aérienne est en ce moment dans une logique de réduction des coûts, et pourrait être tentée de remplacer l’offre papier à l’offre numérique, a priori moins onéreuse.

Erwann Gaucher embraye sur ce thème en publiant des chiffres significatifs : selon l’OJD, les commandes d’Air France représentent 15 à 20% des ventes de la presse quotidienne nationale ! Il donne également les chiffres titre par titre. Ainsi, 14% des ventes de Libération reviennent à Air France, 12,5% pour Les Echos, 11,7% pour Le Monde, 10,2 pour Le Figaro

Un service supplémentaire

Si la compagnie décidait de réduire considérablement l’offre papier pour la reporter sur l’offre numérique, cela ferait très mal, surtout au moment où les éditeurs de presse pourraient avoir à mettre la main au portefeuille pour sauver leur diffuseur, Presstalis.

Air France, de son côté, nie catégoriquement vouloir se débarrasser des journaux papier : "Nous ne faisons qu’adapter notre offre de presse aux attentes des clients, aucune décision de réduction de l’offre papier n’a été prise", explique-t-on au service de presse. "Cette offre fait partie des services supplémentaires que nous offrirons à nos voyageurs dès 2013".

La compagnie n’a pas souhaité communiquer sur le montant de son budget presse, ni sur celui du partenariat qui la lie aux éditeurs pour l’offre numérique. L’offre en question serait une version PDF des journaux disponible 30 heures avant le départ via une application dédiée.