BFM Business

La Coupe du monde de rugby remplit les caisses de TF1

La finale remportée par la Nouvelle-Zélande a constitué la meilleure part d'audience de 2015 (54,2%).

La finale remportée par la Nouvelle-Zélande a constitué la meilleure part d'audience de 2015 (54,2%). - Franck Fife - AFP

La chaîne a réalisé un bénéfice de 2 à 3,5 millions d'euros sur l'ensemble de la compétition, selon une étude réalisée par le CSA.

Une fois n'est pas coutume, un événement sportif a rapporté de l'argent à TF1. La Coupe du monde 2015 de rugby a en effet permis à la chaîne de réaliser un bénéfice de 2 à 3,5 millions d'euros, selon une étude du CSA parue lundi.

TF1 avait revendu une partie des droits à Canal+ pour 13 millions et engrangé environ 28,5 millions de recettes publicitaires, 1 million de recettes numériques et 5 millions en parrainages, soit des recettes totales de 47,5 millions, indique l'étude.

Côté dépenses, la chaîne a déboursé 40 millions pour les droits et diffusé 21 des 48 matchs, dont les cinq des Bleus et ceux des phases finales. Elle a en outre dépensé 4 à 5 millions en coûts de production.

Le bénéfice est surtout visible en termes d'audience: le quart de finale France/Nouvelle-Zélande a représenté la meilleure audience télé moyenne de 2015, avec plus de 12 millions de téléspectateurs (47,3% de part d'audience), devant la soirée des Restos du coeur 2015 (11,4 millions de téléspectateurs). La finale Nouvelle-Zélande/Australie en outre a constitué la meilleure part d'audience de 2015 (54,2%).

Une aubaine pour les annonceurs

En moyenne, sur toute la période de la compétition, 6 millions de téléspectateurs ont regardé les matches sur TF1. Les rencontres diffusées en première partie de soirée ont réuni 7,5 millions de téléspectateurs en moyenne.

Le rugby attire de plus en plus les annonceurs, note aussi le CSA: en montants bruts (avant remises commerciales), l'événement a généré des investissements publicitaires de 67,4 millions, 2,5 fois plus qu'en 2011 (27,8 millions), malgré un nombre de spots un peu plus faible. Le taux de remplissage des écrans publicitaires de TF1 pendant toute la durée de la Coupe du monde 2015 a été de 86%.

Y.D. avec AFP