BFM Business

La Chine fait la chasse aux faux hôtels Disney

Des tribunaux chinois ont condamné cinq hôtels qui usurpaient la marque et les code de Disney. Les autorités du pays serrent la vis alors que le géant américain s'apprête à ouvrir son premier parc en Chine.

En Chine, après les faux Apple Store, les faux McDonald's, les faux Starbucks, les faux Ikea, et même la fausse banque Goldman Sachs, voici les faux hôtels Disney ! Une chaine d'hôtels située près de Shanghai vient d'être condamnée par la justice. A quelques mois de l'ouverture du premier parc d'attraction de la marque dans le pays, les autorités ont décidé de sévir.

Les cinq hôtels incriminés sont tous situés à moins de 20 kilomètres du futur parc Disneyland de Shanghai. Ils appartiennent tous au même groupe. Pas de Mickey ou de Cendrillon sur les devantures, mais des panneaux où l'on peut lire que les hôtels sont des annexes du parc Disney. Sur internet aussi, ces établissements revendiquent leur affiliation au groupe américain. Autant de violations de des droits du géant californien, que la justice chinoise a condamné. Ces hôtels devront payer une amende de 14.000 euros.

Une lutte accrue contre la copie

Les violations de brevets et de propriété intellectuelle sont en problème fréquent en Chine. De nombreuses contrefaçons sont disponibles à la vente, que ce soit en ville ou sur internet. Début novembre, Pékin a annoncé un renforcement de sa lutte contre ce genre de violation. Des tribunaux dédiés ont été établis. Une campagne spéciale a même été lancée pour protéger la marque Disney et ses produits dérivés.

Il faut dire que le géant américain a investi plus de 5 milliards de dollars pour construire son premier parc en Chine continentale. Un complexe qui comprendra notamment deux hôtels, les seuls autorisés à arborer des oreilles de Mickey. L'un des deux reflètera l'univers de Toy Story.

Simon Tenenbaum, édité par N.G.