BFM Business

L'horlogerie suisse face au ralentissement des ventes en Chine

Au mois de décembre, les ventes de montres suisses étaient en repli de 15% en Chine

Au mois de décembre, les ventes de montres suisses étaient en repli de 15% en Chine - -

Les exportations horlogères suisses ont battu un record en 2012, à 17 milliards d’euros, selon des chiffres publiés ce mardi 5 février. Mais les ventes diminuent de plus en plus dans l'empire du Milieu.

Un nouveau record vient d'être battu par les exportations horlogères suisses en 2012. En hausse de 11% sur un an, elles ont atteint 17 milliards d'euros, selon les chiffres publiés ce 5 février par la Fédération de l'horlogerie suisse. En revanche, ces derniers mois, la croissance en Chine a fortement ralenti. En décembre, les ventes de montres suisses étaient en repli de 15% à Hong-Kong et de 32% en Chine.

Mais ce dernier chiffre n'affole pas outre-mesure l'industrie horlogère suisse. Il s'inscrit en effet dans une tendance régulière depuis le début de l'année. Après avoir connu deux-trois années d'euphorie, en Chine, les ventes de montres suisses ralentissent. Sur l’ensemble de l’année, la croissance est quasi-nulle.

Les Chinois préfèrent acheter directement en Europe

Plusieurs explications à cela, notamment les incertitudes politiques et économiques pesant ces derniers mois en Chine. Mais aussi la politique de limitation des cadeaux pour les fonctionnaires. Il est désormais très mal vu de s'afficher avec une montre de valeur au poignet pour les cadres du parti.

Autre explication : les Chinois achètent de plus en plus leurs produits de luxe à l'étranger, notamment les montres. Pour preuve : les exportations horlogères suisses en Europe ont, elles, très bien rebondi depuis l'été!

Bref, pas de quoi inquiéter l'horlogerie suisse, qui estime que le potentiel chinois est encore très important. Même si ce sera désormais plutôt, comme l'expliquait lundi le patron de Swatch, Nick Hayek, grâce aux classes moyennes émergentes.

Karine Vergniol