BFM Business

Konica Minolta, nouveau partenaire du handball français

Daniel Mathieu, le directeur marketing de Konica Minolta, entouré de Florent Marty, directeur de la stratégie de l'agence sportive (à gauche) et Philippe Bernat-Salles, président de la LNH (à droite).

Daniel Mathieu, le directeur marketing de Konica Minolta, entouré de Florent Marty, directeur de la stratégie de l'agence sportive (à gauche) et Philippe Bernat-Salles, président de la LNH (à droite). - -

La société spécialisée dans l'impression a annoncé un accord avec la Ligue nationale de handball, ce mardi 27 août. Un nouveau signe du développement économique d'un sport qui veut voir grand.

Malgré l’affaire des paris sportifs, le handball fait toujours bonne impression. Et veut poursuivre son développement économique, notamment par le biais de partenariats publicitaires.

Ce mardi 27 août, la Ligue nationale de handball (LNH) a ainsi annoncé un accord avec la société Konica Minolta, troisième acteur mondial du marché de l’impression.

La marque s’affichera désormais lors des compétitions françaises (championnat de France, Trophée des champions, Coupe de la ligue et Hand Star Game) via des panneaux publicitaires, des stickers sur le terrain, et de l’ensemble des moyens de communication de la ligue. Le tout pour "quelques centaines de milliers d’euros" par saison, selon Philippe Bernat-Salles, son président.

Développer l'offre marketing

Pour le handball, l’opération s’avère largement intéressante, et s’inscrit dans une dynamique d’augmentation de ses recettes, parallèlement à celle de la fréquentation en salles et aux audiences TV.

Philippe Bernat-Salles a d’ailleurs confirmé cette tendance, et son désir de développer "l’offre marketing". L'ancien rugbyman a également fait savoir qu’un autre partenaire, dit "partenaire titre", pourrait faire son apparition dans un futur proche.

Konica bien installée dans le monde du sport

Du côté de Konica Minolta, on se félicite d’un partenariat qui devrait "développer la visibilité de la marque localement, sur l’ensemble du territoire français". Déjà présente dans le monde du sport (Marathon vert de Rennes, équipe féminine de Bourges Basket, AS Saint-Etienne de 2004 à 2009), la marque montre ainsi sa volonté de se diversifier.

Prochaine étape pour la LNH : la renégociation des droits TV, avec la probable lutte entre BeIN Sport et Canal Plus pour s’adjuger le championnat de France. Ce qui devrait profiter à un sport qui ne demande qu’à entrer dans la cour des grands.

Yann Duvert