BFM Business

Je compte sur vous, la "fraude au président" portée sur grand écran

Le film, qui sortira le 30 décembre, dépeint un phénomène qui fait des ravages au sein des entreprises, notamment des PME.

Un escroc armé d’un simple téléphone portable, qui soutire plusieurs millions d’euros à des dizaines d’entreprises. C'est le synopsis du film "Je compte sur vous" avec Vincent Elbaz et Julie Gayet, sur les écrans mercredi 30 décembre. C'est la première fois que l'escroquerie, appelée couramment, "la fraude au président" est au coeur d'un film. Une fraude qui fait toujours autant de ravages.

"Plus c'est gros, plus ça marche", explique en effet la police judiciaire, qui estime à près de 400 millions d'euros le coût pour les entreprises françaises depuis 2010. Et ce ne sont que les cas avérés, des dizaines de tentatives ratées étant recensées chaque jour.

Un principe simple comme un coup de fil

Le principe est simple comme un coup de fil: le fraudeur téléphone au comptable d’une entreprise en se faisant passer pour son PDG. Il ordonne à l’employé d’effectuer en urgence un virement vers l’étranger, pour une acquisition par exemple. Le temps de se rendre compte de l'erreur, il est trop tard, impossible de récupérer les fonds.

Avec parfois des conséquences dramatiques pour les entreprises. Cet été, 1,6 million d'euros ont été siphonnés chez BRM immobilier, une PME des Deux Sèvres. Elle a été placée depuis en redressement judiciaire...

Si les grands groupes commencent à être bien informés, la situation est plus compliquée pour les PME. Mais les banques leur proposent désormais des applications pour renforcer la sécurité des opérations bancaires.

Hélène Cornet, édité par Y.D.