BFM Business

Immobilier, start up: les nouveaux relais de croissance de M6 et TF1

Stephane Plaza, l'animateur d'M6, inaugure ce 20 avril son réseau d'agence immobilière.

Stephane Plaza, l'animateur d'M6, inaugure ce 20 avril son réseau d'agence immobilière. - BERTRAND LANGLOIS - AFP

M6 a investi dans l'agence immobilière que s'apprête à lancer son monsieur immobilier: Stéphane Plaza. Un nouvel exemple des nouveaux investissements des chaînes, très loin de leur cœur de métier.

Du petit écran à la réalité. Stéphane Plaza, l'animateur de M6, va ouvrir son réseau d'agence immobilière. Une première succursale ouvrira à Paris, une quarantaine d'autres suivront cette année. Un gros projet soutenu par M6 qui a investi 3,6 millions d'euros dans l'affaire. Un nouveau signe que les chaînes de télévision cherchent de plus en plus à se diversifier en dehors de leur coeur de métier, afin de réduire leur dépendance à la conjoncture face à un marché publicitaire en crise.

Les grandes chaînes françaises sont en effet clairement à la recherche de nouveaux relais de croissance. Après la musique, le cinéma, la vidéo, elles se lancent dans les licences (les jeux de société "Qui veut gagner des millions", les couteaux "Top Chef", les cartables "Maya L'abeille") ; dans les spectacles (TF1 gère la cité musicale de l'Ile Seguin). Le téléachat prend de nouvelles formes. M6 a repris récemment un spécialiste de la vente en supermarché de produits vus à la télé.

Des revenus hors pub grandissants

Les chaînes font même de plus en plus affaire avec des start ups, en utilisant le "media for equity". Un principe qui consiste pour la chaîne à monter au capital de la pépite en échange de spots publicitaires diffusés sur son antenne. C'est de cette façon que TF1, qui se diversifie tous azimuts, a investi dans sejourning (un concurrent d'AirBnb) et dans le site de services à domicile sefaireaider.com. La Une détient également des activités dans le spectacle, les licences. La filiale TF1 entreprises, qui gère les marques détenues par le groupe a réalisé en 2014 65 millions d'euros de chiffre d'affaires pour un résultat net de 10 millions d'euros.

M6, pour sa part, est propriétaire de monalbumphoto.fr et de l'opticien en ligne, malentille.com. Aujourd'hui, un tiers du chiffre d'affaires de la petite chaîne qui monte vient de revenus non publicitaires. Soit 461 millions d'euros dont 333 proviennent de la diversification (soit 20% du chiffre d'affaires) et 111 millions de la production et des droits télé.

Mais cette stratégie présente un risque: les conflits d'intérêts. Le réseau Orpi a ainsi menacé de réduire sa publicité sur M6, après son investissement dans les agences immobilières de Stéphane Plaza, dont les ambitions sont vastes: il veut ouvrir 40 agences cette année. 

Simon Tenenbaum, édité par N.G.