BFM Business

Free menace à son tour de ne plus diffuser TF1

Free a prévenu vendredi qu'il suivra l'exemple de Canal Plus. Tous deux refusent de payer pour pouvoir diffuser la Une.

Jeudi 2 mars à 23 heures, Canal Plus a cesser de diffuser TF1 dans ses différentes offres (bouquet CanalSat, application myCanal, service TNT Sat).

Le prochain à stopper la diffusion de la Une pourrait être Free, dont le contrat expire fin mars. "On nous demande de payer ce qui est gratuit sur Internet. On fera la même chose. Ces fausses négociations nous conduisent vers cela. TF1 est beaucoup trop gourmande", a déclaré vendredi 3 mars la direction de l'opérateur au Parisien.

Il y a un mois, le directeur général de Free Maxime Lombardini avait prévenu: "Les demandes de TF1 sont extravagantes! Les discussions sont au point mort. Je suis pessimiste sur la suite".

Selon le Figaro, TF1 réclame à Free plus de 20 millions d'euros par an pour diffuser la chaîne, contre moins de 2 millions jusqu'à présent. 

En cas de coupure, Free a d'ores et déjà prévu d'expliquer à ses 6 millions d'abonnés comment recevoir TF1 par la TNT.

Echéances différentes

Rappelons que TF1 a trouvé des accords avec SFR (actionnaire à 49% de NextRadioTV, propriétaire de BFMTV dont ce site web) et Bouygues Telecom, mais ni avec Orange, ni Free ni Canal Plus. Les contrats avec ces deniers sont étalés dans le temps: celui avec Orange expirait fin janvier, celui avec Canal Plus fin février, et celui avec Free fin mars. Pour l'instant, Canal est le seul à avoir arrêter de reprendre TF1, dont la diffusion se poursuit chez Orange et Free.

La filiale de Bouygues adopte des échéances différentes pour éviter de se retrouver en conflit simultané avec plusieurs opérateurs. En effet, si plusieurs d'entre eux cessent de diffuser simultanément la Une, l'impact sur les audiences risque d'être important.

Vendredi, un porte-parole d'Orange a réaffirmé à l'AFP que les conditions de TF1 sont "inacceptables": "Orange, confronté à la même situation, comprend la décision du groupe Canal Plus. Nous sommes toujours en discussion, mais la posture du groupe TF1, qui consiste à refuser toute avancée significative, nous conduit, hélas, a ne rien exclure".

Même tarif pour tous

En pratique, TF1 demande aux opérateurs récalcitrants (Orange, Free et Canal Plus) de s'aligner sur les opérateurs coopératifs (SFR et Bouygues Télécom). "Nous demandons exactement le même prix par abonné que celui négocié avec SFR. Ni plus ni moins", a expliqué au Figaro le directeur général adjoint de TF1 Régis Ravanas.

Pour mémoire, selon le CSA, 60% des foyers reçoivent la télévision via un réseau télécoms (ADSL, fibre ou câble). Pour la moitié d'entre eux, ce réseau télécoms est l'unique moyen de réception, l'autre moitié disposant d'un autre moyen de réception (TNT, satellite).

J. H.