BFM Business

France Télévisions: les journalistes infligent un camouflet à leur patronne

-

- - Xavier Leoty - AFP

Les journalistes de France Télévision ont approuvé ce mardi à 84% une motion de défiance à l'égard de la dirigeante du groupe, Delphine Ernotte.

Les journalistes de France Télévisions ont infligé un camouflet à leur patronne, Delphine Ernotte, en adoptant mardi à une majorité écrasante une motion de défiance à son encontre, pour dénoncer des économies sur l'information et une vaste réforme que prépare par le gouvernement.

Les journalistes des rédactions nationales du groupe (France 2 et 3, franceinfo...) ont approuvé à 84% une motion de défiance, qui leur avait été soumise par les Sociétés de journalistes (SDJ) du groupe public, avec un taux de participation au vote de 69%.

Moins de 9% de la rédaction vote la confiance

Cette motion intervient à quelques heures du début d'une grève de vingt-quatre heures, ce mercredi, à l'appel de trois syndicats, la CGT, FO et le Syndicat national des journalistes (SNJ), à l'occasion de la tenue d'un Comité central d'entreprise. Cette grève vise à contester non seulement les économies prévues en 2018, mais aussi un projet de réforme en profondeur de l'audiovisuel public, préparé par le gouvernement.

A la question "Faites-vous confiance à Delphine Ernotte-Cunci pour préserver la qualité et les moyens de l'information à France Télévisions ?", 83,77% des journalistes votants ont répondu "non" mardi, 8,95% ont opté pour le "oui", et 7,28% ne se sont pas prononcés, selon les chiffres des SDJ.

N.G. avec AFP