BFM Business

Football: les entraîneurs passent, Chelsea paye

Roman Abramovich, le propriétaire de Chelsea, a déjà licencié huit entraîneurs en neuf ans.

Roman Abramovich, le propriétaire de Chelsea, a déjà licencié huit entraîneurs en neuf ans. - -

Raphael Benitez, le nouvel entraîneur de Chelsea, va toucher près de quatre millions d'euros pour...sept mois de travail. Mais la situation de son prédécesseur montre que le club d'Abramovich n'est pas à une folie près.

Roman Abramovich, le multimilliardaire propriétaire du Chelsea FC, n’est pas homme à s’embarrasser de formalités inutiles. Après avoir limogé Roberto Di Matteo, l’entraîneur du club londonien, en raison des mauvais résultats de l’équipe, il l’a immédiatement remplacé par l’Espagnol Raphael Benitez…sans même l’avoir rencontré.

L’ancien coach de Liverpool revient donc en Angleterre pour une pige de sept mois, dont la rémunération a été particulièrement soignée. Selon le site de The Telegraph, elle avoisinerait la somme de trois millions de livres, soit environ 3,7 millions d’euros. Ce qui représente un salaire mensuel de 529 000 euros, soit encore ce que le contrat de son prédécesseur prévoyait pour une année. A titre de comparaison, Carlo Ancelotti, l’entraîneur du Paris Saint-Germain, touche environ 500 000 euros par mois.

Di Matteo, désormais payé à ne rien faire

Pour l’anecdote, Roberto Di Matteo, le désormais ex-entraîneur de Chelsea (et huitième de l’ère Abramovich), a été le premier à remporter la prestigieuse et lucrative Ligue des Champions avec les Blues l’an dernier. Ce qui a permis au club d’être bénéficiaire pour la première fois depuis l’arrivée de l’homme d’affaires russe à sa tête.

Du coup, ce dernier s’est montré reconnaissant: selon The Sun, l’Italien continuera de toucher son salaire de 320 000 euros par mois jusqu’à ce qu’il trouve un nouveau poste. De quoi prendre le temps de la réflexion…

Yann Duvert