BFM Business

Football: Everton dans le viseur d'investisseurs américains

Le club d'Everton (ici le Belge Kevin Mirallas) est le grand rival du Liverpool FC.

Le club d'Everton (ici le Belge Kevin Mirallas) est le grand rival du Liverpool FC. - Paul Ellis - AFP

Le club de Liverpool pourrait être racheté par un consortium mené par deux investisseurs américains. Le montant de la transaction dépasserait les 270 millions d'euros.

Même si la Premier League ne connaît pas de pause durant les fêtes, la nouvelle pourrait bien agiter le football anglais. Un consortium mené par deux investisseurs américains négocie en effet le rachat du club d'Everton pour un montant estimé à 200 millions de livres (plus de 272 millions d'euros), affirme le Times mercredi.

Selon le journal, le groupe d'investisseurs, qui comprendrait aussi des Britanniques, a signé une lettre d'intention avec le propriétaire actuel Bill Kenwright et s'est vu accorder une période d'exclusivité, expirant à la fin du mois de janvier 2016, pour examiner les comptes du club.

Les Américains à l'assaut de la Premier League

Le consortium est mené par John J. Moores, qui a détenu entre 1994 et 2012 l'équipe de baseball américaine des San Diego Padres, et Charles Noell, tous deux cofondateurs de la société de capital-risque JMI Equity.

Si la vente avait lieu, Everton serait le deuxième club du Championnat d'Angleterre à recevoir une injection de fonds américains en moins de deux mois. La semaine dernière, Crystal Palace avait en effet annoncé que les investisseurs américains Josh Harris et David Blitzer, copropriétaires des Philadelphia 76ers (NBA) et des New Jersey Devils (NHL), avaient pris une participation de 36% dans ses finances.

Y.D. avec AFP