BFM Business

EuropaCorp va mal mais le salaire de Luc Besson va bien

Avec un budget de 31 millions d'euros, 'Anna' est le film français le plus cher produit en 2017

Avec un budget de 31 millions d'euros, 'Anna' est le film français le plus cher produit en 2017 - Luc Besson

Alors que son studio se débat dans des difficultés financières, Luc Besson va empocher 4,2 millions d'euros en tant que scénariste et réalisateur de sa dernière production, Anna.

Pour ceux de nos lecteurs qui ne seraient pas encore au courant, EuropaCorp va mal. Le studio de Luc Besson a été "significativement déficitaire" lors de l'exercice clos fin mars. Il ploie sous une dette financière de 253 millions d'euros. Il a réduit ses effectifs de 160 à 60 salariés en deux ans, notamment via des cessions, mais aussi un plan social portant sur 22 postes.

En revanche, la rémunération de Luc Besson ne connaît pas la crise. Selon Cinefinances.info, son prochain film Anna va lui permettre de toucher 4,2 millions d'euros, moitié comme scénariste et moitié comme réalisateur... Au total, le patron d'Europacorp s'octroie ainsi une rémunération dix fois plus importante que le cachet des comédiens principaux de son film!

Certes, c'est légèrement moins que les 5,2 millions d'euros qu'il avait engrangés pour son film précédent, Valérian, dont le budget était six fois plus élevé. Mais c'est bien plus que pour tous ses autres films, où notre homme se contentait d'au maximum 1,5 million d'euros (cf ci-dessous). 

Anna est doté d'un budget de 30,7 millions d'euros, ce qui en fait le film français le plus cher produit en 2017. Les deux tiers du budget sont apportés par les préventes du film hors de France, qui sont assurées par l'américain Lions Gate (sauf en Belgique et en Chine où EuropaCorp s'en charge). Le film a d'ores et déjà été mis en gage auprès de JP Morgan, principal créancier d'EuropaCorp. Cillian Murphy, Helen Mirren et Luke Evans sont à l'affiche du film, dont le tournage a démarré fin octobre 2017 et qui doit sortir courant 2018.

Déplafonnement

En 2013, la rémunération perçue par Luc Besson en tant qu'auteur-réalisateur d'un film avait été plafonnée: elle devait être inférieure au bénéfice opérationnel d'EuropaCorp. Mais, depuis l'exercice clos fin mars 16, ce résultat opérationnel est dans le rouge. Autrement dit, le plafond est lui aussi devenu négatif... ce qui aurait réduit à zéro cette rémunération. En juin 2017, Luc Besson a donc obtenu que ce plafond soit supprimé.

Au total, sur l'exercice clos fin mars 2017, Luc Besson a engrangé 7 millions d'euros, en incluant sa rémunération de scénariste et de réalisateur.

Interrogé, EuropaCorp répond que la rémunération de Luc Besson "reste très inférieure à celle que son talent lui permettrait de percevoir s’il réalisait ses films dans un autre studio qu’EuropaCorp".

Le financement d'Anna (en euros)

EuropaCorp: 25,6 millions dont numéraire: 1,6 million rémunération du producteur en participation: 1,2 million frais généraux en participation: 1,7 million minimum garanti distribution à l'étranger: 20,5 millions minimum garanti distribution en salles en France: 100.000 euros minimum garanti distribution vidéo: 400.000 euros

TF1 (co-production + pré-achat): 3 millions

OCS (1ère fenêtre de télévision payante): 1,7 million

Canal Plus (2ème fenêtre de TV payante): 400.000

Source: Cinefinances.info

Les salaires de Luc Besson (minima garantis en milliers d'euros)

Angel A: 1.000 kE (scénario) + 500 kE (réalisation)

Arthur 2: 750 kE (scénario) + 350 kE (réalisation)

Arthur 3: 750 kE (scénario) + 350 kE (réalisation)

Adèle Blanc Sec: 800 kE (scénariste) + 200 kE (réalisation)

The Lady: 78 kE (scénario)

Malavita: 316 kE (scénario) + 240 kE (réalisateur)

Lucy: 571 kE (scénario) + 286 kE (réalisateur) + 286 kE (droits d'auteur du réalisateur)

Valérian: 2.222 kE (réalisation) + 2.222 kE (droits d'auteur du réalisateur) + 850 kE (adaptation et dialogues)

Anna: 1.063 kE (réalisation) + 1.053 kE (droits d'auteur du réalisateur) + 2.126 kE (sujet, adaptation et dialogues)

Source: registre du cinéma du CNC, Cinefinances.info

Les budgets des productions EuropaCorp (budget initial)

Valérian (2015): 197 millions d'euros
Le cinquième élément (1997): 75 millions Arthur et la guerre des deux mondes III (2008): 69 millions Arthur et les minimoys I (2004): 65 millions Arthur et la vengeance de Maltazard II (2008): 63 millions Taken 3 (2014): 51 millions Lucy (2013): 49 millions From Paris with love (2008): 38 millions Taken 2 (2011): 37 millions Anna (2017): 31 millions Taxi 5 (2017): 20 millions

Source : CNC

Jamal Henni