BFM Business

Disney: la licence Star Wars estimée à plus de 20 milliards$

Star Wars est surtout une franchise qui compte des millions de fans dans le monde, comme ces trois personnes déguisés en soldats de l'empire

Star Wars est surtout une franchise qui compte des millions de fans dans le monde, comme ces trois personnes déguisés en soldats de l'empire - -

Les studios Disney ont annoncé mardi 30 octobre le rachat de Lucasfilm pour 4 milliards de dollars. Au passage, le groupe récupère la franchise Star Wars, qui a rapporté plus de 20 milliards de dollars, et annonce de nouveaux épisodes de la saga à partir de 2015.

Disney se paye la guerre des étoiles Le géant du divertissement a annoncé mardi 30 cotobre le rachat de Lucasfilm, la société de production de George Lucas, pour plus de 4 milliards de dollars.

Le mariage de Pocahontas et Dark Vador est donc scellé. Disney récupère au passage un empire : Star Wars, la licence des licences.

En plus des films qui ont rapporté plus de 4 milliards de dollars, cette franchise compte les dessins animés, les bandes dessinées en passant par les répliques grandeur nature de sabres lasers et les costumes complets de Chewbacca.

Depuis 1977, la franchise a rapporté plus de 20 milliards de dollars. Mais la galaxie Lucas ne s'arrête pas à ça. Disney va aussi récupérer toutes les filiales de Lucas Arts, spécialisées dans les effets spéciaux et la postproduction. Ces entreprises travaillent sur des films comme Jurassic Park, Pirates des Caraïbes, Iron Man, Avengers. Autre société acquise par Disney: Lucas Arts spécialisée dans les jeux vidéos.

Un nouveau Star Wars tous les deux ans

En dehors de l'aspect purement business, l'important pour les fans est qu'il va y avoir de nouveaux épisodes de Star Wars. Un numéro 7 d'ici 2015, puis deux autres films tous les deux ou trois ans.

Face à l'accueil médiocre des derniers épisodes, George Lucas avait pourtant juré qu'on ne l'y reprendrait plus.

Sur les prochains épisodes il se contentera du rôle de consultant. Connaissant un peu le côté dirigiste et main de fer de George Lucas, on a un peu de mal à y croire.

Du côté de Disney, c'est une nouvelle pépite acquise à côté de Pixar ou encore des superhéros Marvel, comme Spiderman ou Iron Man, rachetés 4 milliards de dollars. Ce qui va permettre au groupe de s'adresser à un public plus masculin, un peu plus âgé également.

Anthony Morel