BFM Business

Discovery pourrait racheter à TF1 100% d'Eurosport

Cette cession apportera un cash bienvenu à la Une

Cette cession apportera un cash bienvenu à la Une - -

L'américain prend 20% du capital de la chaîne sportive pour 170 millions d'euros.

Mise à jour
TF1 a annoncé jeudi 13 décembre avoir arrêté les modalités de son accord avec Discovery. L'américain va prendre 20% des chaînes TV Breizh, Histoire, Ushuaïa TV et Stylía pour 14 millions d'euros, avec une option pour monter à 49% dans deux ans. Surtout, il prend 20% d'Eurosport pour 170 millions d'euros, ce qui valorise la chaîne sportive à 850 millions d'euros, soit plus que l'estimation des analystes. Discovery a une option d'achat pour monter à 51% dans deux ans, et TF1 a une option de vente sur le solde de sa participation, ce qui entraînerait une vente de 100% d'Eurosport à l'américain. En pratique, "l'accord devrait être signé dans les prochaines semaines, après consultation des instances représentatives du personnel concernées", indique le communiqué.

Le 13 novembre, TF1 avait annoncé, par un communiqué elliptique, l'ouverture de négociations exclusives avec Discovery. A peine un mois plus tard, les négociations sont apparemment finalisées, et on y voit plus clair sur les objectifs réels de cette alliance.

D'abord, l'accord prévoirait que l'américain prenne 20% d'Eurosport. La chaîne sportive de TF1 étant valorisée par les analystes financiers entre 400 et 700 millions d'euros, cela pourrait rapporter donc à la Une 80 à 140 millions d'euros. Rappelons qu'il y a quelques années, les dirigeants de TF1 se vantaient en privé d'avoir refusé une offre de Rupert Murdoch valorisant Eurosport à un milliard d'euros.

Selon certaines sources, Discovery pourrait monter ultérieurement au capital, et des discussions auraient eu lieu sur une promesse de vente en ce sens. Toutefois, la législation française plafonne actuellement à 20% la part du capital détenue par un actionnaire non européen dans une chaîne diffusée en hertzien. Dès lors, Discovery ne peut dépasser le seuil de 20% du capital d'Eurosport France, diffusée sur la TNT. Toutefois, la filiale française ne représente qu'une petite partie d'Eurosport, et pourrait donc être "détourée". Autre hypothèse, mais moins probable: le gouvernement français pourrait mettre fin au plafond des 20%, jugé incompatible avec le droit européen par certains juristes.

Apport de cash

Quoiqu'il en soit, l'argent ainsi engrangé fera du bien à TF1, dont la rentabilité est en chute libre en raison de la crise publicitaire. Le consensus des analystes prévoit que son bénéfice net va chuter de 26% cette année, pour tomber à 136 millions d'euros. "Le cash ainsi reçu permettra de maintenir le dividende distribué par TF1, ce qui est important pour Bouygues, qui détient 43% du capital et voit parallèlement la rentabilité de Bouygues Telecom s'effondrer", dit une source. Mais, Bruno Hareng, analyste financier chez Oddo, n'est pas d'accord: "la dette nette de TF1 n'est que de 18 millions d'euros pour un excédent brut d'exploitation estimé à plus de 300 millions d'euros en 2012, soit un ratio d'endettement proche de zéro. TF1 n'a donc aucun problème pour maintenir son dividende".

A part cette rentrée de cash, cet accord a aussi une logique industrielle: Eurosport et Discovery vont faire équipe pour vendre leurs chaînes aux distributeurs: câblo-opérateurs, bouquets satellite... Dans ce domaine, Discovery, diffusé dans 200 pays, pourra donner un coup de main à Eurosport, présent dans seulement 59 pays, et qui cherche actuellement à étendre sa diffusion. "Eurosport est, pour le moment, essentiellement présent en Europe (95% de ses abonnés). Le partenariat avec Discovery devrait accélérer son développement sur l’Asie, le Moyen-Orient voire l’Amérique latine", écrivent les analystes de Natixis, qui estiment que l'argent ainsi reçu servira à financer ce développement d'Eurosport.

Interrogé, TF1 n'a pas répondu.

Jamal Henni