BFM Business

Direction du Monde: les journalistes écartent la candidature de Fenoglio

Jérôme Fenoglio était candidat.

Jérôme Fenoglio était candidat. - Bertrand Guay - AFP

L'actuel numéro 2 n'a obtenu que 55% des suffrages de la part des journalistes. Il devrait en recueillir 60%.

Surprise au Monde. Contre toute attente, la candidature au poste de directeur de Jérôme Fenoglio, actuel n°2 de la rédaction et "pur produit" du quotidien, n'a pas été approuvée par les journalistes du Monde, a constaté mercredi un journaliste de l'AFP.

Alors qu'il devait recueillir 60% des suffrages de la rédaction pour être désigné pour un mandat de six ans, le candidat des actionnaires du journal (Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse) n'a obtenu que 55% de oui, a annoncé la Société des rédacteurs du Monde (SRM).

"On est dans l'inconnu"

"Jérôme Fenoglio ne sera pas le nouveau directeur du Monde", a immédiatement titré sur son site internet le quotidien, où se profile une nouvelle crise. Son ancienne directrice, Natalie Nougayrède, avait démissionné en mai 2014, un an après sa prise de fonction, remplacée depuis en intérim par Gilles van Kote. "On est dans l'inconnu.

C'est une épreuve de force entre les rédactions et les actionnaires", commentait mercredi soir un journaliste. "C'est une crise de système", ajoutait un autre, alors que l'élection s'est déroulée sur fond de mécontentement après un processus de sélection jugé "tronqué" par une partie de la rédaction.

Mi-avril, le trio "BNP", pour Bergé-Niel-Pigasse, avait créé la surprise en proposant aux salariés de confier la direction du quotidien à Jérôme Fenoglio, qui n'était pas candidat. De cette façon, ils écartaient les trois candidatures déclarées, dont celle du directeur du journal par intérim, Gilles van Kote, modifiant ainsi le processus de nomination.

D. L. avec AFP