BFM Business

Comment les millions de "Plus belle la vie" partent en Belgique

Une vingtaine de millions d'euros de profits ont été distribués dans des mains en partie inconnues

Une vingtaine de millions d'euros de profits ont été distribués dans des mains en partie inconnues - Thomas Vollaire-France Télévisions

40% des droits du feuilleton appartiennent à une société détenue par une cascade de holdings en France et en Belgique.

Plus belle la vie est un joli fromage. Son budget -estimé à 35 millions d'euros par an financés en quasi-totalité par France 3- est le plus important de la fiction hexagonale.

Mais qui se partage ce gâteau? "Telfrance et Rendez-vous Production Série", indique le générique du feuilleton de la Trois. Si tout le monde sait que Telfrance appartient au groupe Newen, en revanche le mystère plane sur l'autre co-producteur, qui détient 40% des droits du feuilleton quotidien, selon Les Echos

Une vingtaine de millions de profits

Rendez-vous Production Série SARL a pour activité quasi-unique la co-production du feuilleton marseillais. Mais cette société cultive l'opacité, et n'a pas déposé ses comptes au greffe depuis 2006. Des comptes pourtant opulents: un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros, et une marge nette qui dépasse les 15%.

Depuis sa création, cette société a ainsi dégagé une vingtaine de millions d'euros de profits nets. Mais déterminer l'actionnariat exact pour savoir où est passé cet argent est ardu. Car la société est détenue par une cascade de holdings imbriquées les unes dans les autres, immatriculées en France et en Belgique.

Actionnariat complexe

Toutefois, les bénéficiaires de ce montage complexe ont pu être identifiés. Initialement, la société était détenue entièrement par son président fondateur, François Charlent. Né en 1957, ce vieux routier de la production française participe à la production du feuilleton depuis l'origine. L'argent remonte jusqu'à sa société personnelle FC Holding, qui lui a reversé 1,38 million d'euros de dividendes entre sa création et 2012.

En 2005, peu après le démarrage du feuilleton, François Charlent a fait rentrer d'autres actionnaires. "Face aux débuts difficiles du feuilleton, François Charlent a cherché un investisseur pour l’épauler, et a trouvé Jean-Michel Rivier, qui avait fait fortune dans l’immobilier", indique une source proche du dossier. De 2005 à 2013, la société a donc été détenue (indirectement) à 69% par une société baptisée Majorie Production SAS. Cette dernière n'avait quasiment pour seuls revenus que les profits provenant du feuilleton quotidien. Cet argent était ensuite redistribué sous forme de dividendes: au total, 7,7 millions d'euros entre sa création et 2012.

Ces dividendes sont donc allés aux actionnaires de Majorie Production SAS. Initialement, il s'agissait de Jean-Michel Rivier et de sa famille, notamment son épouse Josiane Meacci, infirmière de profession.

Jean-Michel Rivier a ensuite fait rentrer d'autres actionnaires au capital de Majorie Production SAS, à commencer par une de ses vieilles connaissances, le producteur Jean-François Boyer. Ce dernier est actionnaire de Majorie Production SAS par deux canaux différents: d'une part sa holding personnelle, et d'autre part une société belge dont il est associé.

Jusqu'en septembre 2004, Jean-François Boyer fut président du directoire de Telfrance, dont il détenait aussi 9% du capital. A ce poste, il négocia le contrat de Plus belle la vie avec France 3, et amena sur le projet François Charlent, qui avait déjà travaillé sur des feuilletons quotidiens au Québec. "C'est ensuite Jean François Boyer qui a mis en relation François Charlent et Jean-Michel Rivier", indique une source proche du dossier.

En septembre 2004, au moment même où le feuilleton débarquait sur les écrans, Jean-François Boyer quitta Telfrance pour prendre la direction d'un important producteur français, Tetra Media Studio, qui produit Profilage, Un village français, Les Hommes de l'ombre, Entrée libre, Tellement vrai...

Un conseiller en bâtiment belge

Mais le principal actionnaire de Majorie Production SAS est une autre société belge, créée en 2004. À l'origine, son gérant et unique associé était un dénommé Georges Bernard Richelle. Depuis 2009, son gérant est Pierre Donner, un consultant bruxellois spécialisé dans... le bâtiment. Interrogé, Georges Bernard Richelle indique être resté encore aujourd'hui l'unique associé de cette société belge. 

Enfin, et non des moindres, ce montage a été modifié récemment. En 2012, Jean-François Boyer a créé une holding au Luxembourg pour y apporter ses actions dans Majorie Production SAS et ses 30% dans Tetra Media Studio. Puis, en 2013, Majorie Productions SAS s'est retiré du capital de Rendez-vous Production Série SARL, qui est aujourd'hui détenue en totalité par François Charlent.

Contactés, François Charlent, Jean-François Boyer, Jean-Michel Rivier, Pierre Donner et Jean-Philippe Laroche n'ont pas répondu. 

NB: l'article a été mis à jour le 3 mars avec notamment la réponse de Georges Bernard Richelle

Mise à jour: en février 2016, François Charlent a vendu 100% de Rendez Vous Production Série SARL à Telfrance (filiale de Newen), qui détient donc désormais la totalité des droits du feuilleton

©

L'actionnariat

Rendez Vous Production Série SARL (créé en janvier 2004): RDV Holding SAS (60 %), Majorie Production SAS (40%)*

RDV Holding SAS (créé en septembre 2005): FC Holding EURL (50,3%), Majorie Production SAS (49,7%)*

FC Holding EURL (créé en septembre 2006): François Charlent (100%)

Majorie Production SAS (créé en juillet 2005): Terra Finances SPRL (40%), JFBH SARL (30%), Josiane Meacci épouse Rivier (14,9%), Memor Production SPRL (10%)*

JFBH SARL (créé en octobre 2012): Jean-François Boyer (100%)

Terra Finances SPRL (ex-C'est films SPRL, Belgique, créé en décembre 2004): Georges Richelle**

Memor Production SPRL (Belgique, créé en octobre 2004): Jean-François Boyer (97%) et Jean-Philippe Laroche (3%)**

*jusqu'en 2013
**à la création

Les résultats de Majorie Holding SAS (en millions d'euros)

Dividendes versés (au titre de l’exercice)
2005-06 : 0,29
2006 (5 mois) : 0,04
2007 : 1,05
2008 : 1,15
2009 : 1,18
2010 : 1,2
2011 : 1,4
2012 : 1,4

Source: BFM Business

Les résultats de FC Holding (en millions d'euros)

Dividendes versés (au titre de l’exercice)
2007 (15 mois) : 0
2008 : 0,18
2009 : 0,30
2010 : 0,30
2011 : 0,45
2012 : 0,15

Les résultats de Rendez-Vous Production Série SARL (en millions d'euros)

Chiffre d’affaires
2004 : 0,34
2005 : 9,95
2006 : 10,81
2007 : 10,96
2008 : 12,47
2009 : 14,04
2010 : 15,01
2011 : 15,48

Résultat net
2005 : +0,53
2006 : +1,45
2007 : +1,66
2008 : +1,62 
2009 : +2,37 
2010 : +2,46 
2011 : +2,36 

Jamal Henni