BFM Business

Combien la vidéo sur la ligne de but va-t-elle coûter?

La Goal line technology est déjà mise en place en Angleterre depuis un an.

La Goal line technology est déjà mise en place en Angleterre depuis un an. - Glyn Kirk - AFP

La Ligue de football professionnelle a annoncé jeudi que la "goal line technology" serait mise en place dès la saison prochaine en Ligue 1. Mais ses dirigeants sont restés flous sur son coût réel.

En annonçant jeudi l’adoption de la goal line technology dès la saison prochaine, la Ligue professionnelle de football (LFP) en a surpris plus d’un. Déjà utilisée durant la Coupe du monde 2014 au Brésil, mais aussi depuis un an pour les matchs du championnat anglais, la vidéo sur la ligne de but pourrait ainsi faciliter (un peu) la vie des arbitres français.

Techniquement, sept caméras seront disposées autour de chaque but. Elles seront toutes reliées à un puissant système informatique d’images. Celui-ci parviendra ainsi à isoler la position du ballon et prévenir l’arbitre de la rencontre en moins d’une seconde, au cas où le ballon franchit la ligne.

Problème: tout ceci à un coût. Entièrement prise en charge par la Ligue, selon son président Frédéric Thiriez, la facture n’est pas encore connue. Mais l’expérience anglaise pourrait aider à se faire une idée : plus d’un an après sa mise en place, le système coûterait environ 350.000 euros par club et par an. Une addition salée qui avait notamment provoqué le refus de la ligue allemande, en mars 2014, d’adopter cette technologie outre-Rhin.

"C'est désormais moins cher"

La situation semble toutefois avoir évolué. "C’est désormais moins cher", a en effet assuré jeudi Frédéric Thiriez. Selon Le Parisien, la société allemande GoalControl, qui commercialise la Goal line technology, aurait adressé un devis à la LFP, qui ramènerait le coût global à 100.000 euros par club et par an. Ce qui pourrait expliquer que les championnats italien et allemand aient finalement décidé eux aussi d’y avoir recours.

Pour l’instant, la Ligue n’a pas fourni de plus amples détails, se contentant d’affirmer qu’un cahier des charges serait établi prochainement. D’ici à ce que des mauvaises langues voient dans cette annonce une diversion, alors que Frédéric Thiriez est attaqué de toutes parts pour son attitude durant la finale de la Coupe de la Ligue, il y une ligne que l’on ne saurait franchir…

Y.D.