BFM Business

Chiffre d'affaires en recul de 20% pour "20 Minutes"

La bonne santé du site internet n'a pas compensé le recul de l'édition papier

La bonne santé du site internet n'a pas compensé le recul de l'édition papier - -

L'édition française du quotidien gratuit creuse ses pertes et met en place des mesures d'économie.

Au premier trimestre, l'édition française de 20 Minutes a vu son chiffre d'affaires reculer de 20%, à 11,4 millions d'euros. Explications avancées par l'éditeur norvégien Schibsted, co-propriétaire du titre: "un premier trimestre traditionnellement faible, et le déclin de la publicité dans la presse papier".

En effet, ce recul est dû à une chute de 24% des recettes publicitaires de l'édition papier. En revanche, les recettes du site web sont en hausse (+27%), mais cela n'a pas été suffisant pour compenser la tendance, car elles ne pèsent encore que 1,4 million d'euros.

De son côté, la perte opérationnelle (Ebita) se creuse de 35%, à -2,7 millions d'euros. Là encore, cela est dû à l'édition papier, qui creuse ses pertes de 55% (-2,8 millions d'euros). Tandis que le web sort du rouge, passant d'une perte de -0,2 million, à un profit de 0,1 million.

Réductions de coûts

Face à ces résultats, "des réductions de coûts" ont été mises en place, et les dépenses ont été reduites de 14% cet hiver, indique Schibsted. L'autre actionnaire, le français Spir, avait indiqué en février avoir pour objectif que 20 Minutes soit "profitable en 2013 malgré une conjoncture économique difficile".

Contactée, la directrice financière de 20 Minutes Magali Aldon explique ces résultats par "le contexte de crise actuelle, mais aussi par sept parutions en moins pour l’édition papier par rapport au premier trimestre 2012. Toutefois, notre modèle économique fait ses preuves: nous avons la souplesse d’adapter nos coûts pour compenser en grande partie la baisse de notre chiffre d'affaires. Par ailleurs, nos résultats sur le numérique sont un signe très encourageant et confortent notre stratégie globale".

Rappelons qu'en 2012, le chiffre d'affaires de 20 Minutes a reculé de -3,6% (à 58,4 millions d'euros), et le bénéfice net est tombé de 1,7 à 0,1 million d'euros.

De son côté, en 2012, le rival Metro a vu son chiffre d'affaires croître de 6% (à 35,5 millions d'euros), et sa perte nette se réduire de 17% (à -4 millions d'euros).

Quant à Direct Matin, ses résultats ne sont pas disponibles.

Jamal Henni