BFM Business

Charles Coppolani (Arjel): "les paris sportifs représentent 10% du marché du jeu en ligne"

Charles Coopolani était l'invité de BFM Business, ce mardi 24 juin.

Charles Coopolani était l'invité de BFM Business, ce mardi 24 juin. - -

Le président de l'Autorité de régulation des jeux en ligne était l'invité de BFM Business, ce mardi 24 juin. En pleine coupe du monde de football, Il est évidemment revenu sur le marché des paris sportifs

Le Mondial 2014 bat son plein et les paris sportifs en ligne suivent. Invité ce mardi 24 juin sur BFM Business, le nouveau président de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), Charles Coppolani, a estimé "qu'il y a un fort engouement pour cet évènement".

"Cela tient à plusieurs éléments: la médiatisation de l'évènement avec des records d'audience et, en second lieu, au renouvellement de la relation entre les Français et l'Equipe de France", a-t-il développé.

Du coup les mises ont "explosé" sur les premiers matchs de la compétition, a indiqué Charles Coppolani, qui a rappelé que les mises se situent à environ 1,5 million d'euros par match. Mais il souligne que "la mise moyenne par joueur n'augmente pas (18 euros, ndlr)". "Cela signifie que le nombre de joueurs augmente. Ce sont des joueurs occasionnels. La question pour les opérateurs est de savoir si ces parieurs resteront des parieurs fidèles", a-t-il analysé.

"La cote de l'Equipe de France remonte"

Autre indication donnée par Charles Coppolani:"très souvent les parieurs parient dans les dernières minutes du match". Il a également aperçu que "la cote de l'Equipe de France remonte".

Toutefois la taille du marché reste étroit. Charles Coppolani a ainsi rappelé que "les paris sportifs représentent 10% du marché du jeu en ligne". Le poker représente environ 80%, les paris hippiques 11%."Si les paris sportifs se portent bien, le poker et les paris hippiques m'inquiètent", a indiqué le président de l'Arjel. Il a estimé notamment que, pour le poker, "il faut trouver de nouveau ressort pour ce marché".

"J'ai rencontré les opérateurs, nous travaillons sur ce sujet. Nous ferons des propositions pour redonner à ce marché un plus grand dynamisme", a-t-il annoncé. "Nous pouvons notamment travailler sur les tournois qui attirent les joueurs", a-t-il ajouté.

J.M.