BFM Business

Ce que le naufrage de Sophia Aram va coûter à France 2

L'émission de Sophia Aram représente un trou financier pour France 2 de 600.000 euros depuis le lancement.

L'émission de Sophia Aram représente un trou financier pour France 2 de 600.000 euros depuis le lancement. - -

Le talk-show de l'animatrice enregistre, depuis la rentrée, des audiences excessivement faibles. Un manque à gagner en termes de revenus publicitaires pour la chaîne qui se chiffre à 30.000 euros par jour.

Le directeur de France 2 a été limogé, lundi 21 octobre, par la direction de France Télévisions. Philippe Vilamitjana est remplacé par le directeur de l'information, Thierry Thuillier, après une rentrée catastrophique pour la chaîne publique.

Les audiences du début de soirée sont à des niveaux historiquement bas. La faute, avant tout, au nouveau talk show lancé à 18 heures Jusqu'Ici Tout Va Bien, présentée par Sophia Aram. Une catastrophe industrielle aux conséquences économiques déjà très lourdes.

Cette erreur de casting coûte cher. Depuis son lancement, l'émission de Sophia Aram attire péniblement 300 ou 400.000 téléspectateurs. 4 ou 5 fois moins que les objectifs.

Un trou de 600.000 euros depuis le lancement

Dès les premiers jours, les annonceurs quittent le navire. France 2 est contraint de casser les prix : le tarif des spots est divisé par deux. Un manque à gagner publicitaire d'environ 30.000 euros par jour soit 150.000 euros par semaine ou encore 600.000 euros depuis le lancement de l'émission.

Et, pendant ce temps, France 2 continue à payer le producteur : une facture estimée à 350.000 euros par semaine. Le calvaire dure et ne pourrait s'arrêter qu'à la fin du mois. France 2 disposera à ce moment là d'une clause de sortie : la chaîne pourrait enfin déprogrammer l'émission, sans dédommager le producteur.

Ensuite, "il faudra des semaines pour trouver un nouveau programme", précise un expert. En attendant ce sera des best-of. Les audiences vont rester faibles, les annonceurs vont mettre du temps à revenir. Bref, France Télévision va perdre des millions d'euros.

Simon Tenenbaum