BFM Business

Ce groupe chinois va devenir un grand du sport business

Wang Jianlin est à la tête du conglomérat Wanda

Wang Jianlin est à la tête du conglomérat Wanda - Isaac Lawrence - AFP

Le conglomérat Wanda a annoncé ce mardi 10 février avoir racheté pour un peu plus d'un milliard d'euros la société suisse de marketing sportif Infront Sports & Media. Après le rachat de l'Atlético Madrid, le groupe affirme ainsi ses ambitions dans le sport business.

Wanda met un peu plus l'accent sur le sport. Le conglomérat chinois a ainsi annoncé ce mardi 10 février racheter pour environ 1,05 milliard d'euros la société suisse de marketing sportif Infront Sports & Media, chargée notamment de commercialiser les droits de retransmission d'événements sportifs majeurs, dont la Coupe du monde de football.

Il s'agit, en l'espace d'un mois, de la deuxième opération majeure de Wanda dans le monde sportif, le géant chinois de l'immobilier ayant déjà dévoilé courant janvier un investissement massif dans le club de football Atlético Madrid.

Cette acquisition, dévoilée lors d'une fastueuse conférence de presse à Pékin, "accroîtra de façon importante l'empreinte de Wanda dans les secteurs de la culture et du divertissement, et contribuera également à promouvoir le développement du sport chinois et de ses intérêts à travers le monde", s'est félicité le milliardaire chinois Wang Jianlin.

800 millions d'euros de revenus

"Cela permettra de relever le niveau du football chinois (...) et pourra aider à appuyer les candidatures de la Chine" pour organiser des manifestations internationales, tels les Jeux olympiques d'hiver de 2022, a déclaré Wang Jianlin lors de cette conférence de presse.

En rachetant au fonds d'investissement européen Bridgepoint la firme Infront, active sur tous les fronts du marketing sportif, Dalian Wanda rentre dans la cour des grands du sport-business. La société, qui compte 600 salariés et 25 bureaux dans 12 pays, a des contrats avec 160 détenteurs de droits concernant 25 sports. Ses revenus ont dépassé en 2014 les 800 millions d'euros.

Les montants qu'elle négocie sont colossaux: Infront doit générer plusieurs centaines de millions de francs suisses de revenus rien qu'avec les deux prochaines Coupes du monde de football - en 2018 en Russie et en 2022 au Qatar. Son président et directeur général depuis 2005 n'est d'ailleurs autre que Philippe Blatter, le neveu de Sepp Blatter, le président de la FIFA, la Fédération Internationale de Football. Infront a encore dans son portefeuille les Fédérations de football allemande et italienne, le Marathon de Berlin, la Fédération européenne de handball (EHF), ou encore la ligue professionnelle chinoise de basket, et il s'occupe des intérêts médiatico-financiers de nombreux clubs, dont l'AC Milan, l'Inter de Milan ou SV Werder Bremen.

Une diversification des activités

Basée à Zoug, canton suisse connu pour la faiblesse de sa fiscalité, la société possède également d'importantes activités de sponsoring comme la publicité autour de nombreux terrains de sport. Deuxième propriétaire mondial de centres commerciaux, Wanda s'efforce désormais de diversifier ses activités tous azimuts... jusqu'au secteur sportif, reflétant en cela la passion exacerbée de son patron Wang Jianlin pour le football.

Ce dernier avait ainsi racheté en 1994 le club de football de Dalian, métropole portuaire du nord-est de la Chine où son groupe est basé, et lui avait fait remporter quatre fois le championnat national. Confronté au tassement de l'immobilier chinois, Wanda a récemment élargi ses horizons aux domaines de la culture et du divertissement. Il avait pris le contrôle en 2012 de l'américain AMC Entertainment, devenant ainsi le numéro un mondial des salles de cinéma.

J.M. avec AFP