BFM Business

Canal Plus s'attend à regagner des abonnés en 2017

Franck Cadoret, le directeur de la distribution du groupe Canal Plus.

Franck Cadoret, le directeur de la distribution du groupe Canal Plus. - Eric Piermont - AFP

Après avoir perdu près d'un million de clients en cinq ans, la filiale de Vivendi veut croire que ses choix stratégiques seront payants.

La chaîne payante Canal+ devrait regagner 100.000 abonnés cette année en France, a indiqué Frank Cadoret, directeur de la distribution de groupe Canal+, filiale de Vivendi, dans un entretien au Figaro à paraître ce mercredi.

Le groupe, qui avait perdu environ un million d'abonnés en cinq ans, a refondu l'an dernier son offre avec un éventail de nouveaux abonnements modulables, mettant fin à son offre unique à environ 40 euros, et signé des accords de distribution avec les opérateurs.

Après avoir avoir perdu au premier trimestre 20.000 clients et être repassé dans le vert au deuxième trimestre en gagnant quelque 5.000 clients, le groupe compte voir la dynamique positive se poursuivre.

Canal veut "accélérer le mouvement"

"Sur le troisième trimestre, qui s'achève à la fin septembre, la croissance nette des abonnés sera d'au moins 50.000, grâce notamment à une actualité sportive exceptionnelle et une plus grande satisfaction des programmes en général. Et le quatrième trimestre devrait être encore meilleur", a assuré Frank Cadoret. "Au global, pour 2017, nous devrions regagner environ 100.000 clients. Cette année marque le retour de la croissance de Canal+",s'est-il félicité.

Malgré des gains d'abonnés encore modestes, Canal+ veut "accélérer le mouvement". "Nous comptons beaucoup sur l'accord avec Orange qui va pousser les offres Canal+ auprès de ses clients fibres", a souligné Frank Cadoret qui espère terminer l'année avec un parc entre "8 et 9 millions d'abonnés".

Le responsable estime que les affres de son bouquet thématique Canalsat sont aussi terminés grâce à des accords de distribution avec les opérateurs Free, Orange et Bouygues Telecom. Les abonnés à ce bouquet sont passés de 3,4 millions à 6,5 millions en un an, indique-t-il, même si dans le cadre de ces partenariats son revenu par abonné a chuté de 20 à 5 euros.

Y.D. avec AFP