BFM Business

Boom de la fréquentation touristique en France cet hiver

La fréquentation touristique durant l'hiver 2017-2018 a progressé de 7,8%, grâce au retour de la clientèle dans les stations de ski et à une forte hausse en Ile-de-France. Le nombre de touristes étrangers a été en hausse de 13,6% sur tout le territoire.

Les stations de ski se frottent les mains. À l'heure des comptes, les nuitées y progressent de 7,9%, avec un bond de 10,2% de la fréquentation des "autres hébergements collectifs touristiques" (AHCT) comme les villages vacances, les auberges de jeunesse ou les résidences de tourisme, et une progression de 1,3% pour l'hôtellerie, révèle l'Insee.

Tous les massifs montagneux bénéficient d’une amélioration grâce aux bonnes conditions d’enneigement lors des congés de Noël 2017 et au premier trimestre 2018. La fréquentation touristique augmente de façon importante dans les Pyrénées (+ 12,6 %). Dans les Alpes (+ 7,5 %), elle est variable selon les massifs : peu élevée dans les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne (+ 2,2 % et + 3,7 %) mais beaucoup plus forte dans les autres stations, en particulier dans le reste de la Savoie (+ 20,1 %). Le Massif central, le Jura et les Vosges, avec de bonnes conditions d’enneigement, profitent également d’une fréquentation plus forte que l’hiver précédent.

"La fréquentation est particulièrement dynamique en décembre 2017 et en mars 2018. Cependant cette forte hausse des nuitées ne suffit pas à compenser la baisse très marquée de l'hiver précédent (-8,9%)", soulignant "les bonnes conditions d'enneigement" à Noël et au premier trimestre 2018. "La fréquentation de l'hiver 2017-2018 reste encore en deçà du niveau atteint lors de l'hiver 2015-2016", poursuit l'institut.

-
- © -

En Ile-de-France, la fréquentation touristique atteint même un niveau record avec une hausse de 10,4% en un an, un bond comparable à celui de l'hiver précédent. "En province, les Pays de la Loire tirent leur épingle du jeu avec une augmentation de la fréquentation de 15,9% grâce notamment à l'ouverture de grands établissements sur la période. Deux autres régions de province sont très dynamiques : le Grand Est (+ 9,0 % de nuitées), où le tourisme hivernal a un profil assez urbain, et l’Occitanie (+ 8,8 %) qui offre au contraire une plus grande variété de destinations touristiques (espace urbain, stations de ski, littoral)" explique l'Insee.

Seule la Corse subit une baisse de 3,9% de sa fréquentation après un hiver 2016-2017 particulièrement dynamique.

Sur l'ensemble du territoire, la fréquentation des touristes "non-résidents", c'est-à-dire les personnes ayant leur domicile à l'étranger, est en forte hausse de 13,6%. L'augmentation des touristes résidents est quant à elle un peu moins spectaculaire, mais progresse tout de même de 5,6%.

F.Bergé avec AFP