BFM Business

BFMTV fourbit ses armes contre une LCI gratuite

La chaîne d'information du groupe TF1 est actuellement diffusée sur la TNT payante.

La chaîne d'information du groupe TF1 est actuellement diffusée sur la TNT payante. - -

Alain Weill, dirigeant et principal actionnaire de BFMTV et de BFM Business, a plaidé contre le passage de LCI sur la TNT gratuite lors d'une conférence de presse mercredi 5 mars.

Alain Weill, PDG de NextRadioTV, maison mère de la chaîne d'information BFMTV et de ce site internet, a de nouveau plaidé contre le passage en gratuit de sa concurrente LCI (groupe TF1), en dénonçant la toute-puissance de TF1.

Il a aussi annoncé qu'il allait déposer une plainte à Bruxelles contre l'amendement qui, depuis cet automne, permet au CSA de décider de faire passer des chaînes payantes en gratuit. Et ce "sans attendre" la décision du CSA sur LCI, attendue d'ici l'été.

Il s'agit d'une loi "ad nominem", a-t-il fait valoir lors d'un point de presse mercredi 5 mars, puisqu'elle ne concerne que trois grands groupes: TFI (groupe Bouygues), M6 (Bertelsmann) et Canal+ (Vivendi).

TF1 domine l'information télévisée

Début 2014, TF1 a demandé le passage sur la TNT gratuite de sa chaîne LCI, annonçant qu'en cas de refus il fermerait la chaîne. Et M6 a demandé le passage en gratuite de sa chaîne culturelle Paris Première.

Pour Alain Weill, l'arrivée de LCI sur la TNT gratuite ne renforcerait pas le pluralisme, mais au contraire conforterait la place de leader du groupe TF1 sur l'information télévisée. D'autant que TF1 pourra faire de l'autopromotion pour LCI, et que la rédaction de LCI est désormais fortement intégrée à celle de TF1.

Selon une étude Bearing Point commandée par NextRadioTV, avec ses JT, le groupe TF1 domine l'information télévisée avec 13,2 millions de téléspectateurs par jour et 31% du marché, sans compter ses magazines d'information, contre 15,4% pour BFMTV, 23,2% pour France 2, 16,5% pour France 3 et 6,8% pour iTélé.

Risque de déficit

LCI bénéficiera aussi de la régie publicitaire de TF1, qui pèse près de 50% du marché de la publicité à la télévision, et, côté information sportive, du fait que TF1 détient les droits des Bleus, a fait valoir M. Weill. "BFMTV pourra-t-il encore avoir des images de l'Équipe de France?", a-t-il lancé.

Si LCI devient gratuite, BFMTV, qui a atteint 2% de part d'audience et attend un résultat d'exploitation de 10 millions d'euros en 2013 (contre 7 millions en 2012), risque de passer dans le rouge. "Que voulez vous faire avec 1,5% du marché publicitaire?", s'est-il écrié.

"0,1% de part d'audience représente 3 millions d'euros de chiffre d'affaires. Si on revient à 1,5% on aura un résultat de zéro, et en-dessous on est dans le rouge", a précisé le directeur général Guillaume Dubois.

AFP