BFM Business

Avec Thrill Me, votre télé devine le film que vous voulez voir

Le logiciel Thrill Me analyse les expressions faciales des téléspectateurs pour les aider à choisir leur programme télé.

Le logiciel Thrill Me analyse les expressions faciales des téléspectateurs pour les aider à choisir leur programme télé. - -

Une start-up britannique a créé un logiciel analysant les expressions des téléspectateurs pendant le visionnage d'une bande-annonce. Tout cela pour l'aider à choisir le film qui s'adapte le mieux à ses goûts.

Et si votre télé devinait quel programme vous avez envie de regarder ? C'est le pari d'une start up britannique spécialisée dans la reconnaissance faciale. A l'occasion du MipTV, le grand salon des professionnels de la télévision, qui s'est achevé jeudi 11 avril à Cannes, elle a présenté un logiciel qui intéresse de près les géants du secteur.

Aujourd'hui, des milliers de films et de séries sont disponibles à la location, que l'on peut visionner sur l'écran de son ordinateur ou de son téléviseur. Dès lors, comment s'y retrouver, comment choisir le film qui correspond à ses attentes ? C'est pour répondre à cette problématique que Julian McCrea, un jeune Britannique, a créé Thrill Me, un logiciel de reconnaissance faciale.

C'est en partant du constat que l'on passe en moyenne dix minutes par jour à chercher le programme que l'on va regarder que Julian McCrea a eu l'idée de "développer un système qui permet d'utiliser son visage, ses expressions, pour choisir".

Le logiciel lit les émotions sur le visage du spectateur

Le principe : sur la page d'accueil, deux affiches de deux films différents. En cliquant sur le bouton "start", la caméra de l'ordinateur reconnaît le visage du téléspectateur qui apparaît au centre de l'écran pendant que celui-ci visionne les bandes annonces des deux films proposés.

Le logiciel analyse ensuite le visage pendant tout le visionnage de la bande. A l'issue de celui-ci, il indique à l'utilisateur quelle bande annonce a provoqué le plus de réactions (peur, émotion...) chez lui.

Enfin, c'est d'ailleurs le business model de ce site : il redirige le téléspectateur vers des sites marchands sur lesquels celui-ci va pouvoir louer les films en question, comme Apple, Netflix ou LoveFilm.

>> A lire aussi-MipTV: l'Inde se spécialise dans le dessin animé

>> A lire aussi-MipTV: quand l'entreprise inspire la télé-réalité

>> A lire aussi-MipTV: plus question d'attendre pour voir les séries américaines

Simon Tenenbaum et envoyé spécial à Cannes