BFM Business

Avec sa nuit dans les catacombes, Airbnb se met Paris dans la poche

Dans le nuit du 31 octobre au 1er novembre, un lit sera installé dans les Catacombes, au plus près des squelettes.

Dans le nuit du 31 octobre au 1er novembre, un lit sera installé dans les Catacombes, au plus près des squelettes. - Airbnb- Fréderi Vercruysse

La plateforme de location de logements entre particuliers organise un concours pour Halloween dont le premier prix est une soirée dans les entrailles de la capitale. Une opération menée main dans la main avec la Mairie de Paris.

Une nuit au milieu des squelettes, voici la dernière trouvaille de Airbnb. Pour célébrer à sa façon Halloween, la plateforme de location entre particuliers a lancé un concours dont l'unique prix est une soirée, comprenez une visite guidée, un dîner puis une nuit, au sein des Catacombes de Paris. "Nous avons pas mal de sites insolites proposés par notre communauté de membres, mais régulièrement nous voulons ouvrir des lieux qui ne sont d'habitude pas destinés à héberger des gens la nuit", explique une porte- parole de Airbnb.

C'est ainsi que pour faire sa promotion, le site a proposé l'année dernière de gagner une nuit dans le château de Chenonceau ou dans une télécabine suspendue à 2.700 mètres d'altitude au-dessus de Courchevel. 

Le choix des Catacombes de Paris fait un peu plus polémique. Notamment quand on sait que le site est géré par la Mairie, qui assure faire la chasse aux propriétaires transformant leurs logements en locations touristiques illégales grâce à Airbnb et consorts. Elle a procédé à des contrôles inopinés dans 80 immeubles du centre de Paris pour débusquer ces loueurs indélicats.

Paris, première destination sur Airbnb

Cette nuit dans les catacombes est-elle un nouveau signe que les temps ont changé ? "Cela fait plus de trois ans que l'on est en France, et l'idée est d'avancer main dans la main avec la Mairie de Paris. On a eu un peu trop tendance à vouloir diaboliser nos relations" se défend la porte-parole du site.

De fait, la tendance est à l'apaisement. Depuis le 1er octobre 2015, Airbnb collecte auprès des particuliers la taxe de séjour, d'un montant de 83 centimes par nuit et par personne, afin de la reverser à la Mairie de Paris. Une nouvelle manne pour la capitale qui est la destination qui possède l'offre la plus riche, avec plus de 40.000 appartements ou chambres à louer.

Le coût de l'opération tenu secret

En tout cas la Mairie de Paris a donné son accord pour l'organisation de cet évènement au sein des Catacombes, en estimant que cette opération "témoigne de l'attractivité du patrimoine parisien". De toutes façons les lieux, en plus des 500.000 visiteurs par an, accueillent régulièrement des tournages de films. Une telle privatisation coûterait aux environs de 350.000 euros, selon des sources de l'AFP. Mais Airbnb ne souhaite pas dévoiler le montant versé.

"Nous prenons en charge l'aménagement et la sécurisation de l'endroit" explique la porte-parole. En effet, un lit, une table seront installés pour cette soirée spéciale. Et des gardiens s'assureront que les lieux sont bien respectés.

"Nous avons aussi versé une participation pour la réalisation de travaux de rénovation et d'aménagement des catacombes concernant l'ouverture d'un nouvel axe de sortie " ajoute la porte-parole de la plateforme de location.

Les volontaires ont jusqu'au 20 octobre 2015 pour s'inscrire

Reste que ceux qui veulent tenter leur chance de vivre une nuit dans ce lieu unique ont jusqu'au mardi 20 octobre à 23h59 pour le faire.

Les participants doivent envoyer, sur l'annonce publiée sur le site, un petit texte dans lequel ils expliquent pourquoi ils s'estiment assez courageux pour passer la nuit à 20 mètres sous la surface, dans l'ultime demeure de 6 millions d'âme.

Un jury, composé à la fois de collaborateurs travaillant chez Airbnb et dans les Catacombes, détermineront le gagnant. Ce dernier pourra profiter de son prix, accompagné d'une personne de son choix, dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre.

Coralie Cathelinais